forum rpg avec autorisation hentai yuri yaoi NC17
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Les 10 jeux vidéo indispensables pour bien vivre le confinement
Voir le deal

Partagez | 
 

 Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Matvei Lazar

Matvei Lazar

Messages : 50
Date d'inscription : 07/06/2011

Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Empty
MessageSujet: Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante)   Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Icon_minitimeSam 25 Juin - 20:28

Le vent balayait doucement les arbres et les fleurs bordant l'allée. La brise allait aussi jouer dans les poils des divers animaux peuplant le parc naturel. Hormis le bruit des travaux réalisé par les ouvriers, tout était plutôt calme. Il faut dire que les gens n'avaient guère envie de dépasser les gargouilles, comme si celles-ci étaient signe de mauvais présage. On aurait pu s'attendre à un château exaltant le parfum du luxe. certainement pas à cette masure dont la façade zébrè ne présageait rien de bon sur l'état intérieur du château. Matvei aimait cette demeure . Elle lui ressemblait. Elle donnait le ton sur son côté snob en même temps que sur son côté blessé. Comme lui, elle avait traversé le temps. La voiture continuait sa course permettant de découvrir un petit coin dédié à la pousse des lys, si chère à son coeur. Si on était attentif, une fois en dehors de l'habitacle, on pourrait voir un trou d'eau. C'était un clin d'oeil à son amante et à la mort de celle-ci. Le jardinier avait reçu des ordres très strict concernant les lys.
Dans cette ambiance-là, il se sentait à l'aise, pas vraiment en paix mais à l'aise. Dans les hôpitaux , son cerveau n'aurait pu s'empêcher de s'enliser dans les souvenirs moribonds. Il aurait été mis à nu et sans doute, il n'aurait pu taire ses secrets à son compagnon d'infortune. Matvei regardait Dante, s'amusant à noter dans un coin de son esprit toutes les émotions qui éclairaient ses prunelles. Il avait vu une lueur joueuse, une lueur glacial, une lueur amicale et maintenant c'était la colère qui y dansait telle une tornade menaçant de dévasté l'horizon clair de ses yeux. Etrangement la colère donnait à Dante une beauté peu commune. Il se surprit à être un peu fasciné par ses yeux pailletés d'or colérique. Cela lui donnait plus envie de le provoquer pour découvrir toujours plus de tonalités dans les yeux de Dante, plus de couleurs. IL se demanda comment ils étaient lorsqu'ils étaient assombri par la passion. Manque de pot le baiser ne l'avait pas fait rougir, pas vraiment dommage puisqu'il avait pu découvrir leur éclat particulier allumé par la colère. Matvei songea que Dante ne devait pas trop apprécié d'être pris comme un jouet. Pourtant Matvei lui avait bien expliqué qu'il ne prenait pas Dante, comme un bouffon. Il avait juste eu envie de le faire taire et peut-être aussi de le provoquer.
" Je m'en doutais et le vieillard que je suis, aura beau se vouloir la voix de la sagesse, tu ne l'écouteras pas"
Matvei se foutait de lui-même vu qu'il ne se prenait pas pour quelqu'un de sage. S'il avait été quelqu'un de raisonné, il ne serait pas ce qu'il est aujourd'hui : un fou errant dans un monde dont il tentait encore de faire partie. Avez-vous déjà éprouvé le désir paradoxal d'être dans le monden en même temps que de ne plus être dans ce monde? Franchement , ce genre de désir peut conduire à la folie. Matvei n'avait plus toute sa tête, mais il n'avait guère envie de finir sa vie stupidement. En y repensant, il avait pris un risque en poursuivant ce vampire et en se laissant ainsi attaquer. La preuve c'est que maintenant il en payait les conséquences. L'erreur se nommait Dante. Elle avait mise sur son échéquier et il n'avait pas su faire quoi de la pièce. Il l'avait vu et il avait voulu l'éloigner du danger en se mettant lui-même en danger. Ses congénères l'auraient traité de stupide, de bonhomme idiot s'attachant à un humain insipides. Ils ne pouvaient pas comprendre que Matvei appréciait les gens qui étaient intéressants. Pour les autres, les humains n'étaient que de la bouffe, des animaux dénués d'intelligences. Pour lui, certains humains méritaient le détour.

" Le baiser n'était pas un stratagème, j'avais envie de t'embrasser"

Dit il seulement en laissant son explication. S'il commençait à chercher à expliquer comment il fonctionnait, on n'était pas sorti de l'auberge. Matvei sortit de la voiture, retenant un soupire. Il paya le chauffeur en prenant de dissimuler sa trace de morsure au cou. Il voulait encore son havre de paix et si la rumeur se répandait comme quoi les vampires étaient de ce monde, il pouvait dire adieu à sa tranquillité.
Le jeune homme grimpa les marches du perron écoutant la réponse de Dante sur sa cousine. Bon c'était une magouilleuse, c'était tout ce qu'il y avait à retenir pour le moment et du reste, Dante n'avait pas l'air de savoir grand chose sur elle. En gros, elle possedait, sans doute, une longueur d'avance sur eux. Matvei tiqua. Il ouvrit la porte de sa demeure. Le hall d'entrée était parcouru d'échelles, de draps recouvrant les meubles. Il enjamba un tas de cailloux. Dans la ville, la majorité le traitait de fou pour vouloir vivre dans une telle demeure. Son éditeur et le reste des pédants le traitaient d'original ce qui revenait en fait à le traiter de fou , mais à mots couverts afin de rester dans les bonnes grâces de Matvei. On rit parce que Matvei savait pertinnement reconnaitre les hypocrites, du fait de sa longue expérience.

" D'une jalousie maladive? Je la vois mal orchestré toute cette attaque simplement pour attirer l'attention de l'un d'entre nous. Dis, ta cousine, elle ne serait pas attiré par toi par hasard?"

Les gens réagissent étrangement lorsqu'ils sont amoureux. La majorité se conduira normalement. Les autres nieront leurs sentiments en les cachant sous des actes irrespectueux voir haineux.
Un parfum de clope le tira de ses pensées. Etant lui-même fumeur, il ne dit rien. Il gravit une autre série d'escaliers pour se diriger vers la chambre où il avait élu domicile. C'était un des chambres dont l'état n'était pas déplorable. Matvei passa dans la salle de bain attenante et en sortit sa trousse à pharmacie. Il s'assit sur le lit puis regarda dans Dante.

" Il se passe des choses à Vérone que tu ne soupçonne pas. Crois-tu aux mythes , Dante?"

Demanda t il simplement en retirant sa chemise. Il fit la grimace en voyant sa blessure. Elle n'avait pas l'air infecté tant mieux et avec un peu de chance, elle était peut-être plus superficielle qu'elle n'y paraissait.

_________________
Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Xantqh

Revenir en haut Aller en bas
Dante Feroveccio

Dante Feroveccio

Messages : 50
Date d'inscription : 06/06/2011
Age : 30

Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Empty
MessageSujet: Re: Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante)   Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Icon_minitimeDim 26 Juin - 10:54

" Un amour impossible qui devient possible,

C'est tout un monde qui s'écroule."
            François Brunet.

    ___________________________________________________________________________________________


    Dante était agacé par tout cela. Par étrangement, malgré son manque de curiosité, il n’aimait pas ne pas comprendre. Surtout lorsqu’il se trouvait aux côtés de quelqu’un qui détenait toutes, ou presque, les clefs de l’énigmes. Peut-être était-ce quelque chose que Matvei estimai trop futile pour ne pas en faire part à Dante. Pourtant, le fait qu’il n’ai pas voulu partager son secret dans la voiture parce que « les murs ont des oreilles », montrait clairement que la dite information était d’une importance capitale. Peut être que le fait de grogner comme ça dans son coin lui donnait un aspect enfantin. Et pourtant, la colère n’avait pas quitté son regard. Son visage avait toujours été très expressif au travers de son regard clair. Il en avait conscience. Pourtant, il ne détournait que rarement le regard, parce qu’ainsi, il n’avait pas besoin de s’exprimer.

    « Non »

    Annonça t-il de nouveau après avoir expirer une quantité impressionnante de fumée nocive. Quoi ? Il mourrait à petit feu avec ce truc ? Et alors ? On meure tous un jour, de quelque chose. Il était hors de question qu’il se prive de quoi que ce soit de peur de mourire plut tôt. Le calcul revenait au même s’il ne profitait pas de la vie. Il ne voulait pas la perdre si bêtement.

    « En plus arrête avec tes conneries, les vieillards, ce sont ceux qui sont en phase de passer l’arme à gauche. J’veux bien qu’tu sois désespérer d’avoir tout vécu mais quand même »

    Rétorqua t-il finalement. Il était évident qu’il ne pouvait pas comprendre quelqu’un qui s’estimait vieux avant l’âge. Cela dit, il n’avait pas toutes les cartes en main non plus. Mais comment voulez-vous qu’il s’en doute ? Il soupira, portant une nouvelle fois sa clope à ses lèvres. Ca ne parvenait même pas à le détendre. Il revoyait encore le visage de Félicia. Ce visage impassible alors qu’un gamin venait de se faire tuer. Il la savait perfide, mais à ce point. Quelque chose ne collait pas. Elle avait toujours été un peu bancale mentalement parlant. Mais au point d’orchestré ce genre de chose ? Dante ne savait plus quoi en penser. Et pourtant, si elle était mêlé à tout ça, elle devait disparaître. Elle n’avait pas le droit de faire ça au détriment de la famille entière. Si sa mère l’apprenait, elle ne le supporterait pas. Il savait combien les liens de sang comptaient pour sa mère. Il ne voulait pas qu’elle subisse une douleur de plus. En fait, il semblait que tous l’amour qu’il ne parvenait pas à porter aux autres se dirigeait vers sa mère. La seule en qui il puisse avoir une entière confiance. Et à la réponse de Matvei, Dante tourna vivement son regard vers lui.

    « Et t’as l’habitude de céder à tous tes caprices comme ça ? »

    Lança t-il simplement, visiblement peu apaisé. Loin d’admettre qu’en fait, cela ne l’avait pas dérangé plus que ça. Mais il refusait que quelqu’un se joue de lui au point de pouvoir le faire taire comme bon le semble. Il tenait à sa liberté, à toutes ses libertés, plus que tout. Mais bon, pour le moment, vu son énervement relatif, il n’était peut être pas utile de s’étendre sur le sujet. Il était clair qu’il n’admettrait jamais rien dans un état pareil. C’est qu’il est têtu le petit Dante. Cependant, il ricana lorsque Matvei reprit sur le sujet de sa cousine.

    « Tu te fou de ma gueule ou quoi ? Dois-je te rappeler qu’il s’agit de ma cousine ? En plus, t’as bien vu comme elle est. Avec un physique pareil crois-moi, elle ne dort jamais seule »

    Répondit-il à raison. Il la savait volage. Bien plus volage que lui. Il ne se rappelait pas de l’avoir vu marcher aux côtés du même garçon pendant plus de deux jours. Remarque, à bien y repenser, il était peut-être un peu dans le même cas. Ah ! Non, il y avait eu Sally. Mais elle…avait été lamentablement envoyé par Félicia. Ah oui tiens, il l’avait oublié ce coup là. Il soupira et l’effaça aussitôt.

    « Et pour finir, elle a toujours pris un malin plaisir à me mettre des bâtons dans les roues. Alors tu sais, question affection, j’ai vu mieux »

    Acheva t-il alors qu’ils entraient dans la chambre de Matvei. Dante y jeta un regard circulaire, à peine intéressé. Comme quoi, sa curiosité était relative. Il écrasa sa clope dans un cendrier qui se trouvait là et attendit le retour de Mat’. Il haussa les sourcils à sa demande.

    « Honnêtement…pas vraiment. J’ai toujours pris l’habitude de vivre dans le monde réel. Si je m’était mis à croire aux mythe, j’aurais sans doute construit des espoirs inutiles de les voir se réaliser. Et ça m’aurait pourri la vie »

    Rétorqua t-il avec un sourire. Visiblement quelque peu rasséréné. Il s’approcha de Matvei et saisit la trousse de secours. Out seul, il aurait sûrement du mal.

    « Donne, j’vais l’faire ».

    Il était habitué à soigner des blessures en tous genre. Dans le milieu d’où il venait, cela n’avait rien de surprenant. Il retira donc ses chaussure pour se poster à genou sur le lit derrière Matvei. Il en avait vraiment marre d’être debout. Il désinfecta donc la plaie de son cou et de son épaule, ce qui demanda une bonne moitié du paquet de coton hydrophile. Il fit en sorte de la nettoyer le mieux possible avant d’y apposer un pansement et un bandage de sorte que le tout tienne en place. Un vrai pro. C’était assez effrayant. Il se leva alors, jetant tous les cotons usagés.

    « Dis, je peux t’emprunter ta salle de bain ? Parce que le sang, c’est cool, mais c’est pas trop mon truc question déco »

    Lança t-il simplement, alors qu’une lueur d’amusement relatif passait dans son regard. Sa bonne humeur avait fini par revenir.

_________________
Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Dante_11
Revenir en haut Aller en bas
Matvei Lazar

Matvei Lazar

Messages : 50
Date d'inscription : 07/06/2011

Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Empty
MessageSujet: Re: Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante)   Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Icon_minitimeDim 26 Juin - 17:14

Matvei avait connu des jours meilleurs , question évenementielle. En tout cas, il ne pourrait pas se plaindre que sa journée avait été mortellement ennuyeuse. Déjà il avait rencontré Dante et de fil en aiguille, il s'était retrouvé blessé pour avoir voulu sauver un humain. Les autres se seraient foutus de sa tronche et bien sûr, dans le cercle, dès que l'histoire se répandrait, ils allaient pas s'en priver. Alors Matvei on devient sentimental? Eh Matvei, il parait que tu as joué les chevaliers pour secourir un homme en détresse. Et vous imaginez aisément la suite de commentaires et l'histoire qui allait finir par devenir déformée, quasi mensongères parce qu'on aurait pas été capable de la retranscrire fidèlement. Matvei ne put s'empêcher de faire une moue agacée en songeant à tout cela. Oh bien sûr, il était blessé, cependant cela ne l'empêchait pas de s'imaginer ce qui allait arriver par la suite. Et que dirait-il à tous? EH bien, il répondrait qu'il n'en faisait qu'à sa tête, point barre. Il n'allait pas s'étaler dans des explications que les autres étaient incapables de comprendre car ils n'étaient pas dans la tête de Matvei.
A son commentaire, il se contenta de hausser des épaules. Ce qu'il regretta parce que mine de rien hausser des épaules alors qu'on est blessé à l'une d'elle, c'est vraiment pas génial. Le jeune homme eut par la suite un pétillement de malice.

" Pas tous mais souvent , en fait je dois être un sale gosse. Quand j'étais petit, je faisais tourner en bourrique ma pauvre nurse."

Lâcha-t-il. Il se mit un moment en mode rêverie au passé. Ca faisait bien longtemps qu'il n'avait pas évoqué son enfance. Vous allez vous imaginer un enfant maltraité? Un enfant dont les parents ne s'occupaient pas pour le confier aux soins de la nurse? Un enfant trop gâté? Même pas. Matvei avait eu une enfance normale et disons que quand son père n'était pas là, il en profitait pour jouer au petit con. Vous connaissez le proverbe: Quand le chat n'est pas là, les souries dansent. Les colères de Monsieur Lazar père étaient à éviter à tout pris. Comme tout russe, ce bonhomme là avait un caractère guère facile. Quand il volait dans les plumes de quelqu'un, on finissait quasi déplumées. Matvei n'oublierait jamais sa première fessée pour avoir oser faire des trous dans la toque de son père pour jouer au chasseur.

" Bah tu sais la frontière entre l'amour et la haine est bien mince. Parfois les marques de haine sont une marque d'affection que l'on ne sait pas gérer..Puis tu sais l'inceste existe, je vais pas non plus te faire tout un cours là-dessus"

Matvei sombra un moment dans le mutisme. Il faut dire que la cousine avait éveillé son intérêt mais dans le mauvais sens. IL serait fort à parier que demain, on annonce la mort de cette femme-là , dans des circonstances tragiques. Par contre, il n'irait pas la mordre. Elle devait avoir un goût de chiottes. Perso, il préférait s'abreuver auprès des hommes. Cette préférence s'expliquait par rapport à Ophélia. C'était stupide mais il aurait eu l'impression de la tromper. Chaque fois qu'il mordait une femme, faisait l'amour à une femme, il se l'imaginait avec ses grands yeux gris débordant de douleur. La culpabilité se faisait alors ressentir.

"Mouais mais ça serait plus plausible... Je la vois mal contacter un débile mentale pour te buter parce que tu converse avec moi alors qu'on vient de se rencontrer. Elle aurait dû avoir des dons de médiums... Peut-être que tu l'as rejeté sans le savoir et du coup son amour-propre en a pris un coup et elle veut te le faire payer"

Balança Matvei plus pour la forme que pour déclarer une hypothèse. Il se laissait maintenant soigner par Dante. De toute manière, seul, il aurait dû mal à se soigner. Il aurait certes réussi à se désinfecter, à se bander mais le bandage aurait peut-être été mal fait.
Le jeune homme posa une question par rapport aux mythes. Bon , Dante était plutôt du genre terre à terre , normal qu'il n'est pas fait le parallèle entre le suceur de sang de tout à l'heure et les vampires. Mouais, ça serait pas facile de lui dire : EN fait, nous avons croiser un vampire et tu vas rire, je suis un vampire. Déjà, Dante voudrait des preuves et ensuite ça raménerait des problèmes. Bon qu'est ce qu'il pouvait lui dire? Ben il allait faire un demi-mensonge et une demi-vérité.
Il ne vint pas à l'idée de dire à Dante : Laisse-moi avec ma blessure, je vais me débrouiller tout seul. De toute façon, quelque chose lui disait que Dante était du genre têtu , voir borné. En tout cas, son caractère bien trempé était plaisant. Ca allumait des étincelles dans ses yeux clairs et lui donnait un air assez séduisant. Non mais à quoi il pensait??? Commencer à flirter avec un humain, il devait avoir tourné complètement cinglé. Son cerveau devait être à l'état de compote. IL échappa un rire , discret.

" Tu connais l'histoire de Dom quichotte? C'est un fou qui a force de lire trop de bouquin s'est pris pour un héros et s'est battu contre des moulins à vent eh bien l'homme croisé tout à l'heure, c'est un type de ce genre-là sauf que lui, il a lu des livres sur des suceurs de sang. Je l'ai croisé à la biblio de temps en temps et nous avons parlé ensemble de littérature. On a fini par voir qu'on venait du même pays donc voilà pourquoi je lui ai parlé en russe. Je lui ai dit qu'il allait avoir des emmerdes avec la police et qu'un exorciste était en chemin du coup il a détalé. Les hommes suceurs de sang n'aiment pas les exorcistes"

Assez plausible son histoire et en plus , il n'inventait rien. Espérons que Dante s'en contente sinon ben il serait reparti pour un interrogatoire.

La répartie de Dante lui fit éclater de rire. Tout en riant , il dit

" Salaud me sors pas des truc pareils, ça fait mal putain"

Mais le ton amusé, le rire démentaient le reproche. Le jeune homme se leva de son lit et passa à la salle de bain attenante à la chambre.

" Bien sûr que tu peux emprunter la salle de bain. A condition que tu me permettes de prendre un bain avec toi car je vois mal me laver tout seul avec une épaule en moins"

Le jeune homme était-il sérieux? Avec son regard pétillant de malice, le fait qu'il se morde la lèvre comme s'il était gêné ou comme s'il tentait de se retenir pour ne pas éclater de nouveau de rire. Ah mais Matvei, t'es vraiment qu'un sale emmerdeur..

_________________
Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Xantqh

Revenir en haut Aller en bas
Dante Feroveccio

Dante Feroveccio

Messages : 50
Date d'inscription : 06/06/2011
Age : 30

Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Empty
MessageSujet: Re: Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante)   Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Icon_minitimeDim 26 Juin - 18:28

"On est vivant tant qu'on questionne

et qu’on apprend."
            Patrick Straram.

    ___________________________________________________________________________________________


    Pour le moment, Dante préférait vraiment oublier sa cousine. Si Matvei disait vrai, alors elle méritait encore moins de vivre. Parce qu’il refusait qu’elle fasse du mal aux autres, qu’elle trahisse sa propre famille, juste pour lui. Pour un sentiment stupide qu’elle pouvait avoir développé avec l’âge. Mais Dante ne croyait décidément pas à la théorie de Mat’. Il l’avait toujours connu comme ça, mesquine, perfide. Jamais elle n’avait eu de véritables bonnes attentions à son égard. Jamais. Il avait beau y réfléchir, il ne trouvait pas.

    « Hônetement, je ne crois pas. Elle est juste fêlée, et ça, depuis qu’elle est gamine. ‘Faut arrêter d’essayer de trouver des excuses aux tarés qui vivent sur cette terre »

    Rétorqua Dante visiblement au summum de la colère. Il se maîtrisait plutôt bien en fait. Même si son langage s’en ressentait, il n’avait pas haussé le ton plus que ça. D’ailleurs, il avait appris la mort de son frère il y avait peu, à la suite d’un enlèvement étrange orchestré par il ne savait pas trop qui. Visiblement, ce frère avait été victime des massacres de Vérone. Félicia le savait-elle ? Elle avait toujours paru plus proche d’Andrea que de Dante. Beaucoup plus proche. Remarque, ils avaient environ le même âge. Mais passons. Dante venait de finir le bandage, et il ne manqua pas d’éclater de rire à l’annonce du jeune homme.

    « Oh ! Mais oui…c’est vrai…c’est courant de croiser des fous furieux dans les bibliothèque et de se retrouver, comme par hasard, à l’endroit de ses forfaits. »

    Il s’étira d’une façon féline avant de se tourner de nouveau vers son vis-à-vis, visiblement peu convaincu.

    « Sérieusement Matvei, arrête de me prendre pour un bouffon »

    Rétorqua t-il simplement, mi-vexé, mi-amusé. Pour lui cette histoire ne tenait pas debout, bien qu’elle explique l’endroit et la forme de la blessure du jeune homme et de Mat’. Il trouvait la coïncidence bien trop grosse pour être vrai. Et de toute façon, cela n’expliquait pas comment Félicia aurait pu être mise au courant.

    « Tu l’as cherché »

    Rétorqua t-il simplement avec un sourire malicieux. Il n’avait pas tort. Mais en même temps, ça lui avait bien servit aussi. Quoi que, il savait se défendre. Il n’était pas censé savoir que sur ce coup là, il n’aurait pas fait le poids. A la réplique de Mat’ à sa demande, il esquissa un sourire.

    « Bien essayé, mais moi…je préfère les douches »

    Et il s’enferma dans la salle de bain. Rusé le petit hein ? Il esquissa un sourire amusé alors que son reflet aparaissait dans le miroir. Son visage était maculé de sang. Et l’épaule de sa chemise tâché par la blessure de Matvei. Il soupira, se déshabillant, il se glissa alors dans le carré de douche qui se trouvait dans un coin de la pièce, à l’opposé de la baignoire. Il laissa alors l’eau couler un long moment sur son corps, alors que son regard fixait le sol devenu rosé…trahissant la quantité de sang qui maculait sa peau. Décidément, cette journée avait été bien plus mouvementé que prévu.

_________________
Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Dante_11
Revenir en haut Aller en bas
Matvei Lazar

Matvei Lazar

Messages : 50
Date d'inscription : 07/06/2011

Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Empty
MessageSujet: Re: Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante)   Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Icon_minitimeDim 26 Juin - 19:51

Matvei ne voulait pas mentir à Dante en même temps, il ne pouvait pas lui dire la vérite toute go. De toute façon, voyant l'esprit terre-à-terre de Dante, il se voyait mal lui dire que les vampires n'étaient pas qu'une invention littéraire et des fêlés.. Quoique Ies vampires finissaient par le devenir. La preuve c'était bien que lui-même n'avait plus toute sa tête et qu'il était devenu un joueur très spécial. Certaines jouent aux cartes, à la roulette , aux machines à sous. Lui, il jouait avec le monde et se jouait du monde ainsi que de lui-même. Parfois, il avait dû mal à se suivre quand il partait dans des propos pour expliquer sa conduite quelque peu..étrange. Il résolvait le problème en concluant qu'il n'avait plus toute sa tête. Son éditrice avait résolu l'étrangeté en se disant que les artistes sont tous fêlés du bocal alors Matvei n'allait pas s'amuser à la détromper car sinon il aurait dû partir dans des explications longues, ennuyeuses à souhait. D'ailleurs en parlant d'explications longues, il risquait de partir là-dedans s'il voulait que Dante le croit. Et encore..Avec sa chance de la journée, il faudrait carrément lui montrer que lui-même était un vampire. Mouais, ça lui disait vraiment rien du tout.
Matvei , en bon ou en mauvais con,en bon ou mauvais stratège, tentait de retarder l'annonce qui ferait l'effet d'une bombe à Dante. Comment? Eh bien, il avait commencé par s'intéresser à cette harpie de cousine. Savoir qu'une âme comme celle-ci rôdait en ville, c'était pas franchement la meilleur chose dans le meilleur des mondes. Il allait devoir lancer un ordre de chasse, en espérant, bien sûr, que leur maitre n'irait pas d'inconvénient car le maitre était quelque peu étrange lui aussi. Remarque plutôt que de la tuer directement, il pourrait peut-être en tirer quelques informations sur la personne qu'on appelait le Maître et qui était mêlé à l'origine des vampires. En tout cas, il avait bien senti que la cousine lui faisait de l'oeil. Vexée ou pas par son ignorance, elle ne l'intéressait pas. De plus, il couchait rarement avec les femmes. Il était dans sa période homme et à moins qu'une femme comme Ophélia débarque en ce monde.. Non, Ophélia était unique. Personne ne la remplacerait. Dans les débuts , des femmes avaient tenté de lui voler la vedette. Que dire? Il leur avait dit franchement ce qu'il pensait et s'était fait traiter de tous les noms d'oiseaux.

" Ce n'est pas une excuse, simplement une remarque. Les hommes et les femmes ont une drôle de manière de déclarer leur flamme"

Puis il se désintéressa du sujet, momentanément. La cousine, il s'en occuperait lui-même car comme disait le dicton, on était mieux servi par soi-même. Au pire, s'il la tuait , par mégarde, avant d'avoir pu lui soutirer des informations, eh bien il plaiderait la légitime défense auprès de Dante et pour les autres..Eh bien, il leur dirait carrément qu'elle avait été plus gonflante du coup son cerveau n'avait pas pu supporter l'ennui qu'elle représentait. Sachant combien il était étrange, il espérait que les plaintes seraient peu nombreuses. Au pire, il la buterait et elle disparaitrait, comme de nombreux touristes avaient disparu de la zone.

" Eh ! Je te signal que j'avais même pas prévu d'aller au Berfis. C'est notre rencontre qui nous a conduit là-bas et nous a mis sur la route du taré. Je pouvais guère prévoir qu'on allait croiser un fou.."

Certes, il possédait une certaine rapidité , mais de là à prévenir les évènements, il y avait de la marge. Il fallait arrêter les séries débiles prêtant aux vampires des pouvoirs surnaturels.

" Si je te prenais pour un bouffon, mon coeur, sache que tu ne serais pas ici et je ne t'aurais pas aider au Berfis."

Autant lui dire qu'il n'était pas vraiment altruiste. Et puis bon, il n'allait pas sauver la vie de tout le monde. Le monde , il s'en foutait sauf quand celui-ci était un divertissement.

" Saleté, tu mériterais un coup de pied aux fesses. Je souffre le martyre"

Ce qui était assez proche de la vérité. Tentez de rire avec une épaule en charpie et un cou blessé, je peux vous dire que ça doit pas être super génial. Le jeune homme pour continuer dans la connerie et alléger l'atmosphère proposa l'invite de prendre un bain ensemble. La proposition fut rejetée. Ce qui provoqua un :

" MAis eeeeeeeeeeeuh, speceuu de sans coeur"

Et une moue de gamin car oui parfois Matvei avait un comportement de gamin et puis bon c'était pour rire aussi. IL mima une mine de dépité puis finit par éclater à nouveau de rire qui se ponctua par un " Aie".

Voyant que Dante avait fermé la porte, il s'approcha de la dite porte et avec une clef eh bien il ouvrit la porte. Je vous rappelle qu'on se trouve chez Matvei alors s'il ne peut pas circuler librement chez lui, on est dans la merde. Le jeune homme se débarassa tant bien que mal de ses affaires (Pour l'info, imaginez le entrain de se débattre pour enlever son boxer et son pantalon , pendant un petit moment.).

Une fois qu'il fut présentable enfin nu pour prendre une douche en compagnie de Dante même si Dante ne le savait pas encore. Il ouvrit la porte de la salle de bain. A pas feutré, il se dirigea vers la douche et finit par se faufiler dedans. Pendant un moment il contempla le dos de Dante puis finit par s'emparer d'un gant et du savon. Et vous savez ce qu'il fit? Eh bien avec douceur, expertise, il commença lui nettoyer le dos et ce en procurant une sensation de massage. Ah oui, bien sûr, il faisait attention à ne pas trop user de son épaule mise à mal.

" Bouh"

Fit seulement Matvei alors que le gant atteignait les omoplates.

_________________
Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Xantqh

Revenir en haut Aller en bas
Dante Feroveccio

Dante Feroveccio

Messages : 50
Date d'inscription : 06/06/2011
Age : 30

Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Empty
MessageSujet: Re: Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante)   Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Icon_minitimeDim 26 Juin - 20:13

"L'amour, c'est quand l'envie vous prend

qu'on aitenvie de vous."
            Henri de Toulouse-Lautrec.

    ___________________________________________________________________________________________

    Dante s’était donc efforcer de passer outre toutes les réflexions et autres appellations étranges prononcées par Matvei. Bien que le « mon cœur » le fit tiquer légèrement. Déjà que de la part d’une femme, il avait du mal à supporter ce genre de surnom débile, mais de la part d’un homme…c’était encore plus étrange. Il se contentant donc d’un soupire alors qu’il s’enfermait dans la salle de bain. Il était vraiment fatigué. Pourtant, il était habitué à faire des nuits blanches. La plupart du temps, il en fallait beaucoup pour l’arrêter. Mais finalement, tout ça avait été plus éprouvant que prévu. Il soupira. Restant sous l’eau sans bouger, tournant le dos à la porte de la salle de bain. Il avait appuyé une main sur la faïence de la douche, et laissait l’eau tiède tremper ses cheveux mis-longs, masquant partiellement son visage.

    Il n’aimait pas ne pas comprendre. Et là…il était totalement perdu. Il se retrouvait chez un presque inconnu après une attaque étrange à laquelle sa cousine était visiblement mêlée. Son poing se crispa. En fait…il aurait vraiment du lui faire la peau depuis des années. Si elle continuait sur la lancée, elle allait sûrement faire bien plus de mal que sa perte n’occasionnerait. Mais finalement, sa réflexion fût coupé par un contact étrange dans son dos et un « bouh » réellement flippant. Dante se retourna vivement, plaquant son avant bras sur le torse de Mat’ pour l’acculer contre la paroi de faïence, il lui agrippa violemment le poignet. Son visage lui, trahissait une hargne sans précédent, qui s’estompa rapidement. Aussitôt qu’il eut reconnu Matvei. Il se figea.

    « A quoi tu joue ? »

    Lança t-il sans le lâcher. Ce gars là était vraiment bizarre. Le regard de Dante dévia vers la porte, il était pourtant sûr de l’avoir fermé à clef. Il fronça les sourcils. En plus de ça, il ne tarda pas à remarquer que Mat’ était complètement nu, et que l’eau trempait abondamment les bandages fait un peu plutôt, permettant au sang de se remettre à couler et de rejoindre celui qui maculait la peau de Dante un peu plutôt. Tableau plutôt glauque. Il crispa la mâchoire. En fait…il aurait aimé le repousser bien plus que ça. Des « avances », il en avait repoussées, vivement, comme un vrai salop. Il en avait conscience. Et normalement…quiconque lui aurait fait un coup pareil se serait retrouvé à plat ventre sur le carreau bien rapidement. Pas cette fois ? Pourquoi ? C’était bien là le questionnement de Dante. Ce gars était justement…un homme. Et ça, c’était déjà un pêché immense aux yeux de Dante qui n’avait toujours eu d’yeux que pour les femmes.

_________________
Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Dante_11
Revenir en haut Aller en bas
Matvei Lazar

Matvei Lazar

Messages : 50
Date d'inscription : 07/06/2011

Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Empty
MessageSujet: Re: Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante)   Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Icon_minitimeDim 26 Juin - 20:51

Matvei se lançait dans un jeu de poursuite, un jeu de flirt , un jeu de con aussi. Il se doutait bien que Dante n'avait pas l'habitude des hommes, ce qui rendait le jeu beaucoup plus intéressant. Il l'avait appelé mon soeur, simplement par ironie. De coeur? Il n'en avait plus. Ce n'était plus qu'un organe battant contre son torse alors quand il appelait les gens "mon coeur", c'était pour les faire tiquer, les mettre mal à l'aise, se moquer de leur soit disant sentiment. Parfois, des imbéciles ne voyaient guère dans l'appelation qu'une appellation tendre, une marque d'affection alors ils se mettaient à croire des trucs et quand l'espoir venait perler, dans leurs yeux, Matvei se chargeait avec une cruelle gentillesse de leur rappeler qu'il n'éprouvait rien pour eux, pas même de l'amitié. Matvei utilisait les gens pour simple divertissement, comme des vulgaires jouets. Pourtant , avec Dante, c'était un peu différent car Dante brillait par sa simplicité. Au milieu des roses, la mauvaise qu'il était, attiré l'attention du jardinier et au lieu de l'arracher, il s'en occupait. Il délaissait les roses qui se ressemblaient et essayaient de surpasser l'autre en beauté. Au fond, elles devenaient toute semblables, toutes ternes. Il n'y avait eu qu'Ophélia pour égayer son jardin. Ophélia son lys ... Ophélia n'était plus. Le lys ne repousserait jamais. Alors qu'il pensait son jardin devenu pacotille voilà qu'une mauvaise herbe était venue y pousser. D'ailleurs était-ce vraiment une mauvaise herbe? Il était curieux de voir ce qu'elle donnerait comme plante.

Pour l'heure la plante avait voulu prendre la fuite en lui partant avec une boutade. Ayant ouvert la porte, il avait pu rejoindre Dante sous l'eau. IL s'était mis à lui laver le dos, d'un air rêveur. Ses yeux se promenant sur sa peau, avec une certaine indécence. Le jeune homme prit par une impulsion de gaminerie avait fait un bouh. Il fut assez surpris de la réaction de Dante. Il vit la haine dans ses yeux. Dante n'avait-il pas l'esprit tranquille? Loin d'avoir les jambes flageolante, il soutint le regard de Dante.

" Ce n'est que moi"

C'était con à dire et puis avec un air amusé quoiqu'avec un peu de moquerie, dans les yeux, il rajouta.

" Tu sais , on est chez moi alors à moins que je n'invite les gens à entrer, tu ne verras personne de menaçant dans ses lieux"

Personne de menaçant? Et lui-même alors? Il échappa un petit rire, rien de joyeux et pas non plus triste. C'était un rire de celui qui réalise quelque chose et s'y contraint. Il libéra son poignet qui portait les marques de la main de Dante. Il regarda les traces violettes.
" Il faudrait que tu saches relâcher la pression. IL n'y a plus de danger ici"
Sauf peut-être cette attirance , mais bon ça il n'allait pas lui dire. Le jeune homme entendit la question à laquelle il répondit.

" A rien. Je ne faisais que laver ton dos."

Dit il puis le gant alla se poser sur le torse de Dante qu'il se mit à laver afin d'enlever le sang. Il s'attarda sur les tétons puis il laissa sa main retomber. Les yeux se voyagèrent sur le visage de Dante puis la main appartenant à l'épaule blesser alla pointer son index sur ses lèvres dont il s'amusa à suivre les contous.

" De quoi as-tu peur, Dante? On ne fait rien de mal, si ce n'est se laver."

Une fois encore, il laissa retomber sa main. Sourire en coin, il songea alors à se regarder lui-même. Le sang perlait maintenant de ses blessures et se mêlait à l'eau et qui allait se perdre sur le fond de la douche. S'il avait été avec un autre que Dante, il aurait poussé l'audace à venir lécher son torse afin d'en enlever le sang avant qu'il n'aille sous la douche seulement Matvei éprouvait un certain respect pour son vis-à-vis. Il se détourna de Dante, mira un moment le mur de faïence. Il releva la tête et aperçut son reflet.

" Lave-moi le dos et je te laisserais tranquille"

Peut-être ajouta t il dans son fort intérieur. Dante le troublait, pas de beaucoup mais assez pour qu'il se sente attirer. C'était dangereux tout ça. Que faire? Accomplir , se soumettre à cette attirance ou l'ignorer?

_________________
Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Xantqh

Revenir en haut Aller en bas
Dante Feroveccio

Dante Feroveccio

Messages : 50
Date d'inscription : 06/06/2011
Age : 30

Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Empty
MessageSujet: Re: Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante)   Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Icon_minitimeDim 26 Juin - 21:11

"Rien n'empêche tant d'être naturel

que l'envie de le paraître."
            François de la Rochefoucauld.

    ___________________________________________________________________________________________


    Bon…ok. Dante avait parfois des reflex un peu exagérés. Non, il n’avait pas l’esprit tranquille. En fait, maintenant, sa cousine le faisait carrément flipper. Mais ce n’était pas la peur qui vous force à partir en courant non. C’était l’inquiétude naissante qui pousse à vouloir supprimer l’objet de cette crainte. Avec ce qui s’était passé ce soir, Dante était plus méfiant que jamais. Et il savait aussi qu’ici, à Vérone, il pouvait se passer beaucoup de choses sans explications notoires. Et puis après tout, vous conviendrez qu’un intrus dans votre douche vous aurais vous aussi fait réagir.

    « Excuse-moi de m’inquiéter de la présence d’un furtif dans MA douche »

    Annonça t-il visiblement surpris et énervé à la fois. Avouez quand même que c’était flippant. Matvei était entré tranquillement, et s’était glissé dans sa douche sans sa permission sous prétexte qu’il voulait lui laver le dos…Un peu moyen comme explication. Dante n’y croyait pas des masses, surtout qu’il ne lui avait même pas demandé la permission, ni même mentionner ce fait avant que le jeune italien ne s’enferme. Et d’ailleurs, lorsque Matvei recommença son petit jeu en glissant le gant sur son torse, il ne lâcha pas son regard des yeux. Il arqua un sourire.

    « T’as vraiment décrété que j’était un gamin stupide ou quoi ? Je sais me laver tout seul, merci »

    Rétorqua t-il en attrapant son poignet pour l’éloigner de son visage. Niant toute forme de trouble, il sortit de la douche en trombe en faisant attention de ne pas glisser, ouvrit un placard au hasard qui…par chance, contenait des serviettes. Il en noua une autour de sa taille et pris la parole en se dirigeant vers la porte.

    « Débrouille-toi »

    Déclara t-il irrité, en sortant de la salle de bain, claquant la porte derrière lui. Il soupira. Il était vraiment stupide. Mais pourquoi ne se barrait-il pas tout simplement en courant ? Ca règlerait la question non ? Et bah non. Parce que bizarrement, il savait déjà que s’il partait maintenant, il le regretterait. Sans trop savoir pourquoi d’ailleurs. Il se contenta donc d’ouvrir la fenêtre et de s’asseoir sur le rebord. Il faisait bon dehors, c’est pourquoi, malgré son habillement minimum, il ne frissonnait pas. Appuyant sa tête contre le rebord de pierre, il fixa le ciel sans nuage. Il avait vraiment la désagréable impression que Mat’ se jouait de lui.

_________________
Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Dante_11
Revenir en haut Aller en bas
Matvei Lazar

Matvei Lazar

Messages : 50
Date d'inscription : 07/06/2011

Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Empty
MessageSujet: Re: Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante)   Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Icon_minitimeDim 26 Juin - 21:38

" Ce n'est pas ta douche mais la mienne"

Répondit il d'un ton amusé qui était celui d'un gamin en plein conception de jouer un mauvais tour afin de tourner en bourrique la personne simplement pour pouvoir avoir de quoi faire et ne pas rester dans son coin , à se tourner les pouces. Avait-il poussé le bouchon un peu trop loin avec ce cher Dante qui le regardait comme s'il avait des revolvers à la place des yeux.

" Stupide? Nope, je pensais juste que ça serait plus agréable, monsieur je prend la mouche"
Dit il quelque peu vexé. Le jeune homme aurait, sans doute, fait autre chose seulement Dante quitta la douche. Matvei laissa un moment errer ses yeux sur son sillage avant d'hausser les épaules et de se mettre en mode lavage de lui-même et le tout en sifflotant. Non pas une chanson gaie, provocatrice. C'était plus un air qui lui trottait dans la tête. https://www.youtube.com/watch?v=lEiLf3C-BYI. Il ne faut pas en vouloir à Matvei, les airs dans la tête pouvaient aller et venir à sa guise, dans son crâne. Certains y voyaient de la moquerie, de l'indifférence. Matvei était en fait un rêveur et parfois son âme d'artiste le faisait partir dans son monde, son univers. Au delà de sa soit disant indifférence, il fallait pouvoir y lire les émotions. A vrai dire, Matvei était quelque troublé par Dante. Il avait l'impression de pouvoir le toucher en même temps qu'il ne pouvait pas. C'était à la fois frustrant et excitant. Il se demandait comment faire pour trouver les mots, quels gestes faire pour amener Dante , dans son trouble. Remarque Dante ne ressentait peut-être rien? Devait-il renoncer à gratter la surface pour voir le vrai Dante?
Ayant terminé de se laver, il récupéra une autre trousse à pharmacie et remit en place tant bien que mal des bandages neufs, dire qu'il y arriva du premier coup, serait un mensonge. IL se sécha le reste du corps puis passa dans sa chambre. Dante était à la fenêtre. Il ne lui dit rien.
Fouillant dans son placard, il en sortit des vêtements propres. Il s'habilla revêtant un jean et un tee-shrit blanc, rien d'extravagants. Il laissa ses pieds nus. IL sortit d'autres affaires qu'il déposa près de Dante.

" Je ne sais pas si ça t'ira mais ça se sera toujours mieux que de errer avec des vêtements ensanglantés et d'avoir à répondre à des questions"

Le jeune homme alla à sa comode de là, il tira un paquet de cigarette et un briquet. Il glissa une clope entre ses lèvres. A une époque reculée, sa mère lui aurait fait la leçon et aurait dit qu'il puait le tabac. Il alluma sa cigarette et vint se poster derrière Dante. Il regarda l'horizon et son regard glissa sur un morceau de son parc naturel. On pouvait y voir deux éléphants dont l'un faisait subir une douche à l'autre. Matvei avait toujours apprécier les animaux et s'il pouvait sauver des animaux en voie de dispartion eh bien il le ferait. IL poussa doucement Dante de la fenêtre afin de l'ouvrir. IL siffla. A croire que ce qui s'était passé dans la salle de bain eh bien il s'en foutait. Là dans le ciel, un perroquet vint alors se poser sur le rebord de la fenêtre. Matvei le gratifia d'une caresse.
" Alors Charogne? Quoi de neuf dans le ciel?"

Le perroquet regarda Matvei et puis làcha soudainement ceci

" MATVEI SAULAUD ENFOIRE CONNARD DE MEDEUX SAC A MERDE FILS DE PUTE DE PIERRE QUI SE VAUTRE

POur la petite histoire sachez que Matvei était quelqu'un qui , quand il se prenait quelque chose en pleine poire, pour cause de maladresse, avait tendance à lâcher une série d'insultes. Le perroquet continua son déboire d'insultes mais en russe cette fois du coup Matvei leva les yeux au ciel et referma la porte.

" Sale piaf, faut que je lui apprenne les bonnes manières"

Le jeune homme regarda à nouveau Dante.

" Tu sais, tu ferais mieux de te revêtir. Je n'ai jamais forcé quelqu'un seulement je dois avouer que tu commence à me chauffer le sang dans les veines... Tu reste ici ce soir. Je te préparerais une chambre"

Puis juste pour l'embêter, prêt cette fois à rire, il lâcha.

" A moins que tu préfère dormir dans mon lit. Je dois t'avouer que je ne ronfle pas seulement je suis un insomniaque et j'ai les pieds froids."


_________________
Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Xantqh

Revenir en haut Aller en bas
Dante Feroveccio

Dante Feroveccio

Messages : 50
Date d'inscription : 06/06/2011
Age : 30

Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Empty
MessageSujet: Re: Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante)   Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Icon_minitimeDim 26 Juin - 22:02

"L'envie, le sentiment le plus fortifiant

et le plus pur."
            Jules Renard.

    ___________________________________________________________________________________________


    Dante pouvait se montrer capricieux. Mais « caprice » n’était pas ici le mot juste. Il avait juste ses convictions. Sa façon à lui d’aborder le monde et le rapport aux autres. Matvei s’en doutait sûrement, le jeune italien n’avait jamais ressenti quoi que ce soit pour un homme, de près ou de loin. D’ailleurs, à bien y repenser, il n’avait jamais vraiment ressenti quelque chose pour qui que ce soit. A part peut-être pour la fameuse Sally. Mais cela n’avait rien de passionnel. En plus de ça, Matvei faisait cela uniquement par jeu. Il en était quasiment sûr, cela se voyait dans sa façon de faire. Il n’aimait pas être pris pour un imbécile.

    D’ailleurs, lorsque le russe sorti de la salle de bain, Dante ne tourna pas son regard vers lui. L’ignorant royalement il se contenta de porter son regard sur la totalité du parc naturel dont lui avait parlé Mat’. D’ailleurs, ce dernier ne tarda pas à le rejoindre pour ouvrir la fenêtre, laissant un perroquet des plus charmant se poser sur le bord pour débiter un flot de paroles des plus malsaines vis-à-vis de Mat’. Ce qui arracha un sourire en coin à Dante.

    « Comme beaucoup j’imagine »

    Rétorqua t-il simplement, lorsque Mat’ lui fit par de l’échauffement de son sang. Les paroles prononcé par Dante était blessante. Il ne s’en rendit compte qu’après mais ne s’excusa pas. Après tout, Mat’ ne s’était pas excusé une seule fois, pourquoi lui le devrait-il ? Et après tout, il agissait comme si tous les mecs potables l’attirait de la même façon. Dante n’était pas un bout de viande, ni un jouet ou autre synonyme. Il refusait d’allonger une liste sans doute déjà longue. Pourtant, c’était ce qu’il faisait tout le temps….avec des femmes. Il soupira et se leva, quittant la fenêtre, attrapant les vêtements prêtés par Mat’ au passage, il retourna dans la salle de bain pour les enfiler.

    « Là…tu t’enfonce »

    Lança t-il alors qu’il claquait une nouvelle fois la porte de la salle de bain. Il enfila les vêtements prêtés par le jeune russe, légèrement trop grand. Bah…tanpis, il n’y pouvait rien s’il était plus petit que lui en taille. Il remonta donc légèrement le bas du pantalon ainsi que les manches de la chemise, et attrapa ses affaires personnelles. Posant une main sur la poigné pour sortir, il hésita un court instant sans trop savoir pourquoi avant de sortir pour de bon. Il posa alors ses vêtements à lui sur la chaise de bureau du russe et retourna se planter à la fenêtre. Bizarement, il se sentait mieux avec une vision sur l’extérieur. Parce qu’il avait besoin de cette fenêtre sur le monde pour vivre.

    « Merci…pour l’hospitalité »

    Se força t-il à dire tout de même. Car il ne pouvait que reconnaître que Mat’ aurait très bien pu le foutre à la porte. Il aurait été bien emmerdé…

_________________
Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Dante_11
Revenir en haut Aller en bas
Matvei Lazar

Matvei Lazar

Messages : 50
Date d'inscription : 07/06/2011

Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Empty
MessageSujet: Re: Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante)   Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Icon_minitimeDim 26 Juin - 22:27

A trop être gamin, étrange, joueur, on finit par montrer son attirance d'une drôle de maniere, surtout lorsqu'on a plus toute sa tête. En même temps, à force de errer d'époque en époque, la drague avait fini par devenir quasiment la même alors sous peine de ne pas devenir antisocial et de ne pas fustré sa libido, il est normal qu'on finisse par rénover le flirt. Matvei avait une drôle de manière de flirter. Qui plus est, il devait reconnaitre, plus tard, qu'il n'avait pas vraiment d'expérience dans les hommes qui débutaient dans l'attirance des hommes donc c'était assez normal qu'il ne sache pas vraiment comment y faire. En plus , chacun a sa manière propre de réagir. Matvei devait s'avouer que le non aveu de cette attirance mutuelle de la part de Dante ajoutait un certain piment à la scène du coup il en éprouvait un certain plaisir.

Comme Matvei était de bonne humeur et interéssé par la personne de Dante, il lui prêta quelques affaires afin qu'il enfile quelque chose. Fumant sa clope, Matvei s'adonnait au spectacle offert par son petit monde et par le dit Dante. Comprenez qu'il ne le prenait pas comme bouffon , mais comme quelque chose d'insaisissable alors qu'il se trouvait tout près de lui. Sur ces entrefaits, un charmant piaf que Matvei avait baptisé Charogne, s'en vint faire la récitation de tout son vocabulaire à Dante. Ce vocabulaire péjoratif semblait d'ailleurs destiné à Matvei.

" Le premier morceau c'était un de mes ex.. Je sais même plus son nom"
Lâcha Matvei. En tout cas, il se souvenait bien que cet ex l'avait traité d'enfoiré et ce devant le dit volatile. Le jeune homme ajouta.

" Ce volatile ne semble retenir que les insultes et autres mots péjoratifs. Si ma mère vivait encore, elle lui aurait laver la bouche avec de l'huile de foie de morue"

Matvei referma alors la fenêtre au bec du volatile qui prit son envol pour sans doute aller insulter d'autres âmes. Au moins le volatile avait eu l'intelligence involontaire de détendre l'atmosphère seulement Matvei eut la bonne idée alors de mettre un peu les cartes sur tables. Oups.. La porte claqua à nouveau. Pauvre porte, un de ces jours, elle rendrait l'âme. Le jeune homme ne le suivit pas. Il continua à fumer en regardant par la fenêtre. Bon il s'y prenait pas génialement bien. Bon cette fois, il n'allait pas revenir dans la salle de bain sous prétexte de l'aider à s'habiller parce que là Dante risquait vraiment de croire qu'il le prenait pour un con.

Enfoiré D'Hétéro, il pouvait pas se mettre un peu à sa place? Il n'avait rien demandé lui..enfin, si..Il avait demandé ce matin à se levant un peu de dynamisme dans sa journée. Cette fois-là, il avait dû être entendu par les puissances divines qui régissaient la marche de ce monde. Le jeune homme écrasa son mégot de cigarette. L'instant d'après, il retounait à sa comode pour retirer une clope et s'en fumait une nouvelle. Entre-temps , Dante était revenu de la salle de bain et le remerciait pour son hospitalité.

Matvei ne répondit pas. Il s'assit sur le lit. Bientôt il n'y eut plus aucun son. Le jeune homme avait tiré son matériel à dessin et s'était mis à dessiner Dante à la fenêtre. Maintenant, il ne tirait plus sur sa clope, il se contentait de la laisser se consummer entre ses lèvres tout en dessinant. A la place de la fenêtre, il avait mis devant Dante, un paysage sans fin, une étendue faite d'or et d'émeraude. Il y avait aussi aux pieds de Dante, un lys ployant sous le vent. Le ciel avait non pas pris un coucher de soleil ni même le cliché de l'aube mais une teinte de grise.
" Ca peut aller, il manque juste quelque chose"
Murmura l'artiste pour lui-même. Peut être la passion? Le jeune homme posa son carnet à dessin et contempla à nouveau Dante.

" Tu m'en veux encore d'être désorienté et intéressé par ta personne?"

Le jeune homme tira une longue bouffée et la trainée blanchâtre sortie de ses narines. Il ferma un instant les yeux et les rouvrit au bout d'un moment.

" Je crois qu'elle t'aurait apprécié et qu'elle t'aurait craint..."

_________________
Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Xantqh

Revenir en haut Aller en bas
Dante Feroveccio

Dante Feroveccio

Messages : 50
Date d'inscription : 06/06/2011
Age : 30

Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Empty
MessageSujet: Re: Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante)   Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Icon_minitimeLun 27 Juin - 11:33

"L'art de vivre consiste à sacrifier une passion basse

à une passion plus haute."
            François Mauriac.

    ___________________________________________________________________________________________

    Dante passa outre toutes les tentatives de Matvei pour détendre l’atmosphère. Aussi, le silence ne tarda pas à s’installer. Un silence qui n’était pas lourd aux yeux de Dante qui ne faisait que l’accepter. Il avait finit par s’asseoir de biais sur le rebord de la fenêtre, y posant un pieds, laissant l’autre se poser sur le sol couvert de parquet de la chambre du jeune russe. Adosser à l’encadrement de pierre, son regard se perdait peu à peu à l’horizon pourtant noircit par la nuit tombée depuis longtemps. Il avait ramené ses bras sur son ventre, alors que ses yeux se fermaient peu à peu. La journée l’avait vraiment éprouvé plus que prévu. Et le fait de se poser un moment faisait remonter la fatigue à la surface d’une façon impressionnante. C’est pourquoi lorsque Matvei repris la parole en s’adressant à lui, Dante mis un certain temps à tourner son regard vers lui.

    « Tu ne me connais pas Mat ‘ »

    Rétorqua t-il simplement, un sourire amusé peint sur les lèvres. En plus de ça, il ne croyait toujours pas que Matvei puisse être sincère. Vu les manières usées depuis le début, ce brusque changement de méthode ne suffisait pas à convaincre Dante. Après tout, cela n’avait rien d’anormal du fait que Mat’ était bien le premier homme à lui tenir des propos semblables à ceux là. Il arqua alors un sourcil lorsque Matvei fit allusion à une femme, vraisemblablement.

    « De qui tu parles ? »

    Questionna t-il simplement sans grand intérêt finalement. Non, il ne s’en fichait pas complètement. Mais il était toujours un peu remonté. Bah. Ca lui passerat. Après tout, il avait son caractère et il était compréhensible de constater un certain malaise entre les deux hommes aux vues de ce qui s’était passé plus tôt. Cela dit, il ne connaissait pas beaucoup de monde quoi le craignait. Il n’en avait pas toujours l’air, mais il était plutôt sympa comme gars. Pas suffisamment naïf pour se faire marcher sur les pieds, mais tout de même. Mat’ avait pu constater que son caractère ne se révélait que lorsqu’il le voulait bien.

    Finalement, il reporta son regard vers l’extérieur. Il ouvrit la fenêtre, le perroquet ne refit pas son apparition. C’était presque dommage. Mais tanpis. De toute façon, Dante n’avait pas envie de se faire crier dans les oreilles ce soir là. Il appréciait le calme du moment, qui était un luxe relatif aux vues des évènements passés.

_________________
Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Dante_11
Revenir en haut Aller en bas
Matvei Lazar

Matvei Lazar

Messages : 50
Date d'inscription : 07/06/2011

Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Empty
MessageSujet: Re: Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante)   Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Icon_minitimeLun 27 Juin - 12:18

Matvei tenta de décharger l'atmosphère pour retrouver une certaine sérénité. A sa décharge, il n'avait pas prévu que Dante réagit si brusquement à ses tentatives de flirt sérieuse. Devait-il recommencer à flirter, comme il l'avait fait au Castelvecchion en plaisantant? Afin de faire comprendre à Dante qu'il y avait une différence entre l'instant du Castelvecchio et ce moment-là. IL abandonna vite l'idée, le jeune homme risquait vraiment de croire que le Matvei le prenait pour un con, voir un bouffon. Alors que devait-il faire? Faire comme si cette attirance n'existait pas? Reprendre une entente amicale? Ca ne l'enchantait pas des masses surtout que là aussi Dante risquait de penser qu'il s'était fait des idées et que Matvei ne le trouvait pas sérieusement à son goût. Il retiendrait la leçon suivante : plus facile de draguer une femme qu'un homme sans expérience avec les hommes. S'il avait été une femme, est-ce que Dante l'aurait pris au sérieux? Aurait-il chercher à flirter vraiment? L'idée de revêtir une robe et des talons aguilles le fit marrer intérieurement. Ca se serait un truc à faire pour tuer l'ennui. Le jeune homme passa son index, en une caresse plutôt chaste. D'ailleurs, c'était plus un effleurement qu'une vraie caresse pour ne pas faire remonter le jeune homme à nouveau sur ses grands chevaux.

" J'en sais suffisament pour déterminer ou non si tu me plais ou pas. J'ai eu un aperçu de ta personnalité, pas entière, mais quand même un certain extra et pour ce que j'en ai vu, elle me plait. Je peux pas vraiment l'ignorer."

Le jeune homme s'accouda à son tour à la fenêtre. Il aimait regarder le spectacle de la nature. Le silence s'installa à nouveau jusqu'à ce que Matvei le rompe à nouveau en parlant plus à lui-même qu'à Dante. Le jeune homme eut un sourire assez mystérieux.

" Quelqu'un..."

Les yeux couleur améthysme se posèrent à nouveau sur Dante pour errer sur son visage, ses lèvres et aussi sur son torse.

" Une promenade sur le domaine, ça te tente?"

Matvei lui passa alors sa propre cigarette. Il n'avait pas envie de la terminer , mais il avait horreur de gâcher une clope. Pour lui, le moment clope était sacré. Il s'approcha de son piano. Il en ouvrit doucement le couvercle et se mit à faire quelques gammes, d'une seule main.
Il en était à jouer ses gammes distraitement , pensivement quand il entendit grognement derrière la porte. Il stoppa net de jouer et ouvrit la porte. L'instant d'après, une forme noire sembla voler à travers la pièce pour se jeter sur Dante. Vous imaginez quoi? Un chien? Non un loup..Un loup à la fourrure noir.

" JANA!"

La louve coucha les oreilles et se plaça aux côtés de Dante dans une attitude de "je te dévisage", de test.

" Jana est une louve née d'une union entre un loup et chien. Elle n'est pas méchante seulement un peu méfiante. Laisse là s'habituer à ta présence."

Matvei rejoignit la bestiole et se plaça aux cotés de Dante qu'il enlaça. Je dois dire que ce prétexte lui servait bien car il put déposer un léger baiser sur le coin de la lèvre de Dante et un effleurement de lèvres sur les siennes. Souriant, il libéra Dante de son étreinte et lâcha:

" Comme ça, elle va comprendre qu'elle n'a rien à craindre de toi."

_________________
Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Xantqh

Revenir en haut Aller en bas
Dante Feroveccio

Dante Feroveccio

Messages : 50
Date d'inscription : 06/06/2011
Age : 30

Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Empty
MessageSujet: Re: Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante)   Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Icon_minitimeLun 27 Juin - 13:04

" L'esprit condamne

tout ce qu'il n'envie pas.."
            Paul Valéry.

    ___________________________________________________________________________________________

    Lorsque Matvei vint le rejoindre près de la fenêtre, Dante ne daigna même pas tourner son regard vers lui. Cependant, il ne broncha pas lorsque l’index du jeune russe vint caresser la peau de son avant bras en un effleurement chaste. Il se contenta de réprimer un frisson qui n’avait pas sa place selon lui, en ce genre de moment. Matvei était un homme, et Dante ne faisait que le souligner intérieurement pour se convaincre qu’il ne pouvait pas ressentir quoi que ce soit. Une façon de se voiler la face sans doute, mais ça lui allait très bien. Après tout, aux dernières nouvelles, il n’était pas sentimental. Il ne tourna son regard vers Mat’ que lorsque ce dernier repris la parole. Cette fois ci encore, il s’efforça de ne pas détourner le regard, de ne pas rougir, de ne montrer aucun trouble, malgré que celui ci soit léger, il refusait que Mat’ s’en amuse de nouveau. C’est pourquoi il resta étrangement neutre. Ce qui évidemment, n’avait rien de naturel.

    « Je prends ça pour un compliment. Mais crois-moi, t’as encore rien vu, tu risque de vite déchanter »

    Assura t-il en esquissant un sourire amusé. Dante n’avait pas tort. Il se savait impulsif. Et il n’était pas toujours réfléchit. Pour quelqu’un comme Matvei, qui semblait tenir au calme et à la sérénité, ce n’était pas vraiment la bonne pioche. Dante s’amusait de tout, ou presque, et rester enfermer n’était absolument pas dans ses aspirations. D’ailleurs, il se demandait même s’il n’était pas un peu claustrophobe. C’est vrai qu’il ne s’était jamais sentit à l’aise entre les 4 murs du petit T2 qu’il avait toujours habité avec sa mère.

    Mais peu importe. Lorsque le jeune homme aux cheveux rouge repris sur l’a jeune femme qu’il avait évoqué un peu plus tôt, Dante ne posa pas plus de question. Estimant que sa curiosité avait été bien trop à l’honneur en cette soirée pleine de surprises. Ce n’était pas son genre alors, il fallait qu’il se modère. Et puis finalement, s’il avait vraiment voulu en parler, il l’aurait sans doute fait spontanément. Conscient du fait que le regard de son vis-à-vis suivait les traits de son visage, il ne quitta pourtant pas son visage des yeux. Il esquissa un sourire en coin, légèrement narquois peut-être, sans trop savoir pourquoi.

    « Oui…Bien sûr ! Mais…demain. Là, je crois que je ferais mieux d’aller me coucher. En plus, il fait nuit dehors, je ne verrais pas grand chose »

    Annonça t-il simplement avec un sourire plus jovial que précédemment. Et puis surtout, les animaux avaient eux aussi le droit au repos. Il n’aimerait pas être regardé comme une bête de foire…Non, cela ne le faisait vraiment pas rêver. Il avait toujours détesté les Zoo, heureusement qu’ici, les animaux étaient libres. Sinon, il est probable qu’il eu été capable d’aller ouvrir toutes les cages une fois Matvei endormi.

    Il attrapa la clope tendue pour la porter à ses lèvres, inspirant une bouffé de fumée nocive qu’il expira un peu plus tard par les narines. Il esquissa un signe de tête en guise de remerciement. En plus ça tombait bien, il ne lui en restait plus qu’une dans son paquet. Il suivit le jeune homme du regard, écoutant la mélodie qui s’échappait du piano. Le piano était son instrument préféré, c’était assez étrange d’ailleurs pour quelqu’un issu d’un milieu comme le sien. Mais c’était ainsi, il aimait la force de ces mélodies, et leur douceurs à la fois. La faculté qu’elles avaient de faire vibrer le cœur et le corps en un balai aérien. Il ne s’y connaissait pas non plus en musique. Il avait appris à en jouer rapidement sur un synthé lorsqu’il était petit. Mais ça s’était arrêté là.

    Subitement, la mélodie stoppa, et il eu à peine le temps de percevoir le cri de Matvei qu’un espèce de gros chien lui avait déjà sauté dessus, entaillant la base de son cou au niveau de omoplate, jusqu’en haut de son pectoral en une strie diagonal. Par chance, elle n’avait fait qu’abaisser la chemise prêtée par Mat’ sans la déchirer. La plaie n’étant pas profonde, les tâches de sangs ne furent pas nombreuses. Dante posa la main sur sa blessure, grimaçant légèrement. Bah ouais…ça pique.

    « C’est quoi cette bestiole ! »

    Lança t-il à peine une seconde après l’attaque et à peine une seconde avant que Matvei lui explique justement. Il fixa l’animal, arquant un sourcil.

    « Tu sais, tu pouvais juste me grogner dessus à la limite, ça m’aurait suffit »

    Affirma t-il en s’adressant directement à Jana en esquissant un sourire. Bah…oui, il avait la fâcheuse habitude de parler aux animaux. Qu’est-ce que ça pouvait faire ? Peut-être le comprenait-il non ? Bref, finalement, Dante s’était levé, heureusement pour lui que la fenêtre n’était pas ouverte, sinon, il était probable qu’il soit tombé 10 mètres plus bas. Ca aurait sans doute été plus douloureux qu’une simple griffure. D’ailleurs, il n’eu pas le temps de s’imaginer la scène, que Matvei était déjà prêt de lui à l’enlacer. Si un point d’interrogation avait pu apparaître matériellement au-dessus de sa tête, il aurait sûrement vu le jour. Parce que là vraiment, il ne comprenait pas.

    « Euh… »

    Ah ! Son cerveau venait de se reconnecter subitement. Mais le fait qu’il se trouve désorienté par cette attaque subite du chien et son maître permis au rouge de monter sur ses jours frénétiquement et sans qu’il ne puisse rien faire lorsque Mat’ déposa un baiser au coin de ses lèvres. Ah ! Mais c’était quoi ça encore. Il rétorqua un peu comme un gamin perdu.

    « T’aurais pu juste me serrer la main ! »

    Avant de se rendre compte qu’il perdait les pédales et qu’il risquait d’être ridicule s’il ne se calmait pas. Il inspira donc profondément avant de tourner son regard vers Jana, ce qui était un bon prétexte pour ne plus avoir à regarder Mat’.

    « T’inquiète pas va, je suis pas dangereux »

    Information totalement inutile qui lui permettait quand même de passer à autre chose.

_________________
Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Dante_11
Revenir en haut Aller en bas
Matvei Lazar

Matvei Lazar

Messages : 50
Date d'inscription : 07/06/2011

Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Empty
MessageSujet: Re: Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante)   Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Icon_minitimeLun 27 Juin - 20:04

S'approchant de lui, il en avait profiter le parfum émanant de Dante. Ce n'était un parfum capiteux , lourd. Le jeune homme sentait la liberté, la quiétude. Pourtant derrière les effleuves, il pouvait sentir le trouble que l'on tente de réprimer en se disant que ce n'était que foutaise. Matvei se doutait bien que approvoiser Dante, ne serait pas chose aisée. Le jeu en valait la chandelle se disait-il car le sens de la répartie de Dante le stimulait. Le fait qu'il ne tombât pas directement en ses bras stimulait son sens de la conquête, c'était mille fois plus affolant que de voir tomber une personne directement dans ses bras. Avec nostalgie, il se rappela sa relation avec Ophélia. IL n'avait jamais su comment elle était parvenue à faire sa conquête car étant jeune gamin, il avait pensé que les filles c'était nul puis Ophélia avait grandi s'épanouissant tant par sa beauté simple que par son esprit amoureux de la nature. Ophélia n'était pas une croqueuse de diamants. Aux rivières d'or, aux rubis, elle préférait les fleurs des champs, le chapelet de l'eau clair. Elle l'avait sorti d'une cage dont il n'avait pas eu conscience qu'elle existât.

" Pour le moment ta compagnie m'enchante. Tu ne parle pas à tord et à travers et tu te sers ton cerveau quand tu parles."
Rétorqua t il en faisant un compliment, pas pour le flatter , mais bien parce qu'il le pensait vraiment. Il dessina un cercle sur cet avant-bras avant de laisser retomber sa main comme s'il avait peur de briser l'instant présent , de voir la trêve ployer sous les coups d'émotions mal maitrisées car jusque là inconnues. Il savait bien qu'il troublait Dante. Il était pas né de la denière pluie. Cependant, il n'était pas bête au point de s'imaginer l'amour avec un grand "a". L'amour avec ce "a" si particulier, il l'avait connu. Les eaux l'avait submergé et il ne restait maintenant qu'une braise ayant dû mal à repartir.

Sans le vouloir, il fit allusion à Ophélia comme si elle était toujours présente. Du reste, elle était toujours là, dans sa poche, sous la forme de sa montre à gousset. Elle était présente, dans les lys qui poussaient dans le jardin. ELle était présente dans l'étang et même dans cette chambre où les deux homme se tenaient. Il y en avait eu des hommes et des femmes ayant découvert qu'il avait aimé , un jour. Bêtement , certains, certaines avaient conçu de la jalousie, avaient voulu remplacer Ophélia. Il se souviendrait toujours de cette femme aux yeux d'émeraudes qui , un jour, avait foulé le sol de sa maison. Il avait couché avec. Elle ressemblait un peu à la cousine de Dante.. Etait-ce elle? Il se souvenait à peine des visages des hommes et des femmes qui avaient partagé sa couche car ils n'avaient pas d'importance à ses yeux. Ils n'avaient été que des moyens pour remplir d'oubli éphémère sa vie. Pour en revenir à cette femme-là, il l'avait eu comme maitresse, à l'époque où il s'était fait passé pour un artiste sans le sou. D'ailleurs, il avait poussé le jeu en habitant un appartement délabré. Il avait alors rencontré cette femme-là. Ils avaient fait l'amour. Elle s'était incrustée puis avait découvert l'existence d'Ophélia. Elle avait alors redoublé d'ardeur à bannir son souvenir, en tentant de cacher sa montre à goussert, en malmenant une toilà où Ophélia était représentée. Elle avait piétiné des Lys. Elle l'avait insulté. Matvei en avait eu ras le bol. Un soir , il avait quitté l'appartement et n'était jamasi revenu.
D'un geste de la main, il chassa ce souvenir peu agréable. Il y aurait une ironie du destin à remettre sur sa route une de ses ex. En tout cas, celle-ci ne s'appelait pas Félicia. Elle avait un autre prénom. COmment déjà? Ah oui, Maria.. C'était peut-être une fausse identité remarque. Après tout lui même avait prétendu s'appelait Stanilas.
Parcourant les traits de Dante, il songeait que Dante était plus intéressant qu'il ne laissait croire. En plus comme Ophélia, il possédait une beauté particulièrement simple. Il ne semblait avoir eu recours à des artifices pour tenter d'en augmente l'éclat. Ce que font souvent les gens en portant des vêtements de marque. Tss..Matvei ne s'intéressait pas à l'apparence, mais plus à la personnalité.

"Effectivement, je n'avais pas vu que le soir commençait à décliner"

Dit il puis il lui fila sa clope détestant gâcher ces moments de clopage intensif. Il posa son carnet à dessin sur la comode. La première feuille de papier n'était plus vierge puisque Matvei y avait dessiné Dante, dans un paysage , quelques instants plus tôt. Il allait peut-être rajouter des trucs.
Un grognement interrompit la conversation des jeunes gens. Matvei ouvrit la porte et la louve vint elle-même se présenter. Celle-ci traita d'abord Dante, comme un ennemi. Il faut dire qu'elle avait des mauvais souvenirs avec les hommes. En effet, les hommes ont tendance à croire que les loups sont des attaquants alors qu'en fait, ils n'attaquent que pour se défendre, en cas de faim ( et encore ils mangent rarement des hommes) et pour défendre leur portée.
Matvei fournit l'explication à Dante concernant la louve et trouva touchant qu'il s'adresse à la louve. Celle-ci coucha les oreilles avant de venir se poster derrière Matvei. Le jeune homme parla à l'animal quelques instants en russe. C'était un point commun avec Dante, songea t il avec amusement vu que lui-même parlait aux animaux. C'était déjà moins coin que de parler aux murs, quoique il lui arrivait de réfléchir à voix haute.

Puis il y eut la démonstration à la louve que Dante n'était en rien un ennemi. Le jeune homme aurait pu rire, certes mais pas avec Dante. Il reprit juste avec un sourire en coin.

" Peut-être mais je ne t'ai pas caché que j'avais envie de connaître la douceur de ta peau"
Matvei en l'entendant, ne put s'empêcher de lui caresser la joue du dos de la main , geste plutôt affectueux de sa part.

" Ca dépend de quel point de vu, Dante. Je pense que nous allons partager le lit car cela évitera que Jana pense que tu veuille me cambrioler et découvrir mes noirs secrets"

Dit il alors en plaisantant à moitié. Mouais, il n'avait guère envie que Dante découvre ses poches d'émoglobine cachées quelques part dans la maison, dans un frigo bien dissimulé aux regards des gens et qu'il en tirait de drôle de conclusion.

" Je te promets d'être sage comme une image et de ne pas tenter quoique ce soit qui choquerait les murs"
Dit il toujours mi taquin et mi sérieux puis il ajouta amusé

" Au pire, tu pourras toujours crier au viol et ameuter le quartier si tu as peur que j'outre passe mes droits d'hôte. Puis de toute façon, Jana fera un bon gardien de ta vertu, pas vrai jana?"

_________________
Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Xantqh

Revenir en haut Aller en bas
Dante Feroveccio

Dante Feroveccio

Messages : 50
Date d'inscription : 06/06/2011
Age : 30

Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Empty
MessageSujet: Re: Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante)   Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Icon_minitimeLun 27 Juin - 20:49

" Il y a autant de manières d'aimer

qu'il y a d'envies de le faire."
            Sophie Chauveau.

    ___________________________________________________________________________________________

    A bien repenser, pas une fois depuis leur rencontre, Matvei ne lui avait fait de reproche. Bon, après, il faut bien avouer que ce n’est pas forcément la première chose que l’on fait lorsque l’on rencontre quelqu’un. Et pourtant, Dante, sans crouler sous les reproches, en entendait souvent. Le genre de petites choses qui ne l’atteignait même plus. Le genre de chose qui ne comptait pas tout simplement parce que les gens qui les disaient ne comptaient pas. C’était la même chose pour les compliments d’ailleurs. Il n’en était flatté que lorsque la personne qui les prononçait comptait un minimum. Ce qui était le cas de Matvei vraisemblablement puisqu’il lui adressa un sourire.

    « Pas toujours, crois-moi »

    Assura t-il simplement. Il n’avait pas tort. Ses pulsions le forçait souvent à dire spontanément ce qu’il pensait, et ce n’était pas peu dire croyez-moi. Il en avait esquivé des gifles, tout comme il en avait ramassé d’ailleurs. Il sourit à cette pensée. Le genre de sourire un peu nostalgique qui a le don d’éteindre le regard un instant et d’afficher un air niais sur le visage de l’homme le plus sérieux. Mais bon, il fût rapidement sortit de son monde par l’attaque soudaine de Jana, le chien-loup de Matvei. Dante adirait les animaux, même si ça ne se voyait pas toujours. L’avantage avec nos amis les bêtes, c’est qu’on peu tout leur confier sans qu’il n’ébruite jamais rien. En plus, ils avaient, malgré eux sans doute, la faculté d’apaiser l’esprit de par leur simple présence, si rassurante. Dante se rappelait chien de son frère. Un bâtard du nom de Pluton. Un magnifique chien noir au poil long et à la queue touffue. Dante se rappelait encore de sa grâce et sa vivacité lorsqu’il courait gaiement dans le parc en bas de leur appartement. Le pauvre n’avait jamais eu beaucoup de place…Mais Andrea était parti avec, et le pauvre Pluton devait être mort depuis le temps. Et là encore, sa nostalgie se brisa en mille morceaux lorsque Matvei repris la parole. Dante tourna vivement son regard émeraude vers Matvei. Pas de doute, il avait bien entendu.

    « Ah… »

    C’était bien tout ce qu’il avait trouvé à répondre sur le coup. Bizarrement, Mat’ semblait bien plus sincère sur ce coup là. Il n’avait pas semblé mesquin comme auparavant. Pourtant, il devait bien se douter maintenant que Dante n’était pas un habitué des relations homosexuelles. Pourquoi s’obstinait-il ? Bon…c’est vrai que Dante, malgré son esprit volage, ne l’avait pas repoussé de toutes ses forces, ce qui prouvait bien quelque chose. Mais bon…il était hors de question pour Dante d’admettre quoi que ce soit. Borné, il continuait à se dire que d’une, il ne le connaissait pas, ou presque, et que, de deux, c’était un homme. Fait qu’il soulignait, re-soulignait et soulignait encore dans son esprit. Et d’ailleurs, il esquissa, à son insu, un sourire triomphale lorsqu’il s’aperçut qu’il était parvenu à ne pas rougir au contact de la main de Matvei sur sa joue.

    « Encore un de tes stratagèmes ? Si je dors, je vois pas en quoi elle pourrait penser que je suis un cambrioleur. T’as jamais d’invité ou quoi ? Elle les a tous bouffés ? »

    Rétorqua t-il en ricanant brièvement. Non mais vous avez cru quoi ? Qu’il allait répondre « mais oui bien sûr, pas de soucis ! ». Vous avez déjà oublié l’épisode de la douche ? Dante restait méfiant quand même. En temps normal, ça ne le dérangeait pas de partager son lit avec quelqu’un, homme ou femme. Il n’était pas parano à ce point. Mais là…

    « Mouais, je suis sûr que plus rien ne peu choquer ces murs, alors y’a mieux comme promesse »

    Rétorqua t-il peu convaincu. Mais bon, il était crevé, et n’avait franchement pas envie de polémiquer. Il défie donc la chemise prêtée par Matvei, légèrement tâchée par la blessure occasionnée par les salutations distinguées de Jana.

    « Bah…y’a pas de voisin ici, mais bon, on va partir du principe que t’es sage et que je sais me défendre »

    Rétorqua t-il simplement en filant dans la sale de bain pour nettoyer rapidement les griffures de la louve. Il retira alors son pantalon qu’il posa avec la chemise et se glissa sous la couette sans autre forme de procès. Sur le ventre, il glissa ses deux bras sus l’oreiller. Il avait vraiment mal partout.

    « Et t’as intérêt de pas ronfler »

    Précisa t-il finalement avec un sourire, tournant son regard malicieux vers Matvei.

_________________
Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Dante_11
Revenir en haut Aller en bas
Matvei Lazar

Matvei Lazar

Messages : 50
Date d'inscription : 07/06/2011

Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Empty
MessageSujet: Re: Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante)   Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Icon_minitimeLun 27 Juin - 21:49

Pourquoi serait-il parti dans une série de reproches alors qu'il ne le connaissait pas vraiment? Qui plus est, c'était lui qui s'amusait, comme un sale sacripant, à le faire tourner en bourrique. Son esprit quelque peu tordu faisait qu'il avait une drôle de manière de montrer son attirance. Après avoir été d'un jeu à un moment de sérieux, avoir tatônné pour atteindre Dante, il choisit le partie de la franchise.

" Personne n'est parfait.Heureusement sinon on s'emmerderait"

Dit il alors à la réponse de Dante avec un mouvement d'épaule dans la mesure du possible puisqu'une de ses épaules était dans un mauvais état. Le jeune homme aurait peut-être continuer à flirter de cette manière plus soft si Jana n'avait pas jugé utile de venir rappeler sa présence. Matvei s'adonna à la contemplation du regard de Dante. Il le trouvait assez expressif. Il dut penser à quelque chose en relation avec le passé vu la nostalgie qui passa son regard. C'était pas vraiment la même nostalgie lorsqu'il pensait à sa douce Ophélia, emportée dans la fleur de l'âge. N'étant pas télépathe, il ne pouvait guère s'immicer dans les souvenirs de Dante. De toute façon, même s'il avait pu, il ne l'aurait pas fait simplement par respect pour Dante, mais aussi parce qu'il aurait trop facile d'avoir un pouvoir comme celui-là. Ca aurait comme jouer une partie de carte en sachant qu'on a tous les as, de quoi enlever tout le plaisir, le suspens dû à l'attente, l'angoisse en même temps que l'espoir qu'éprouve le joueur lorsqu'il dépose sa dernière carte.

" Disons que pour le moment, elle n'a pas encore réussi à en croquer. Il y a eu cette femme une fois qui a failli se trouver avec la jugulaire ouverte, une vraie histérique. Je me demande ce qui m'avait pris de la ramener à la maison.. Je crois qu'elle avait réussi à susciter mon intérêt en se déclarant Médium du coup j'avais voulu la tester en la ramenant à la maison et voir ce que ça donnait. En tout cas, elle n'avait pas prédit qu'elle risquerait sa vie en venant ici."

Le jeune homme regarda à nouveau les yeux verts de Dante pensant à cette diablesse de cousine. L'avait-il déjà rencontré? Il aurait été vraiment étonnant qu'elle soit une de ses anciennes maîtresses. En tout ca, si elle l'avait été, elle était bonne comédienne vu sa prestation au restau et qui plus est, elle n'avait pas dû lui faire forte impression pour qu'il ne s'en souvienne même pas. Remarque les femmes aux yeux verts, c'était pas rare du coup il devait peut-être confondre.

" Bon je promets d'essayer de me conduire comme un moine"

Il avait bien dit essayer. De plus, les moines, contrairement à ce que l'on croit, ne sont pas tous portés sur la chasteté puis il ajouta alors comme ultime argument.

" Bah au moins si elle te voit dans mon lit, elle va comprendre que tu risque de pas vouloir me poignarder"

Faut dire que dans cette ville-là, les attaques n'étaient pas rares. Le jeune homme fit une petite moue de gamin alors mimant un regard super suppliant, le regard du chat mouillé qui émouverait n'importe quelle personne sur terre..sauf lui-même. Généralement quand il voyait ce genre de regard, il devenait plus que méfiant. Là il faisait plus ce genre de regard pour faire rire Dante, jouer une petite scènette que plutôt de le faire sérieusement.

" Bon là je m'enfonce , je crois"

Regardant la louve couché à leurs pieds, il dit

" Tu pourrais peut-être plaider en ma faveur non?"
La louve leva la tête et bailla comme pour dire : Tu m'ennuies, Matvei. Levant la main droite , portant la main sur son corps, il répliqua à Dante.

" Je jure votre honneur que ces murs n'ont rien pu voir de réprehensible depuis bien longtemps"
Sachant que les murs ça ne voient pas et qu'on disait plus que les murs ont des oreilles plutôt que des yeux. En plus, il était sincère, il n'avait amené personne, dans ces lieux, depuis des lustres.

" Eh tu sais que je t'ai déjà vu à poil alors pourquoi tu pars te changer dans la salle de bain?"

Demanda Matvei en le voyant décamper dans la dite salle de bain. Le jeune homme rit sous cape. Au fond, il savait fort bien pourquoi Dante jouait de la prudence. Pendant que Dante montrait sa nudité aux murs de la salle de bain, Matvei en profita pour préparer le lit. Il se déssappa entièrement.

" Pourquoi si j'avais un voisin t'irait gueuler chez lui comme une pucelle outragée car j'aurais osé te souhaiter bonne nuit de manière labbiale? ... Mais eeeuh, méchant, sans coeur va"

Il fit mine de bouder et ouvrit la fenètre. Il mit en place la moustiquaire car même si Matvei aimait les animaux, les moustiques c'était pas son truc. Le jeune homme se coucha sur le flanc, matta Dante un moment puis aperçu alors les marques de griffures. Sans réfléchir, il approcha son visage et passa sa langue dessus. Ben quoi? Je vous rappelle que c'est adorateur de rouge.
" Oups désolé.. J'ai agi un peu comme les animaux quand ils sont blessés pour faciliter la cicatrisation. Tu m'en veux pas j'espere?? Je vais me tenir sage maintenant.."

Il passa tout de même ses doigts dessus.
" Superficiel.. Heureusement , Jana n'est pas malade et est vaccinée..."

_________________
Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Xantqh

Revenir en haut Aller en bas
Dante Feroveccio

Dante Feroveccio

Messages : 50
Date d'inscription : 06/06/2011
Age : 30

Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Empty
MessageSujet: Re: Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante)   Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Icon_minitimeLun 27 Juin - 22:36

" Quand on donne un baiser à quelqu'un,

c'est qu'on avait envie d'être embrassé soi-même."
            Sacha Guitry.

    ___________________________________________________________________________________________

    Si Dante avait pris la peine de retourné dans la sale de bain, ce n’était pas par pudeur. Après tout, il ne s’était pas dénudé. Il était resté en boxer. Il dormait rarement nu, et encore moins lorsqu’il se trouvait en présence d’un presque inconnu. D’autant plus que ce presque inconnu se trouvait être Matvei. Il était simplement aller nettoyer les griffures occasionnées par la louve. Rien de grave fort heureusement. Ca saignait légèrement, mais rien d’important.

    « Un mur ne voit pas Mat’… »

    Rétorqua Dante, la tronche dans l’oreiller. Il soupira avant de reporter son regard sur Matvei qui s’était glissé à ses côté. Dante n’avait toujours pas remarquer qu’il était nu, trop occupé à contempler la noirceur de son oreiller. Il ricana à la demande du jeune russe concernant les voisins.

    « Fait gaffe, j’en serais capable »

    Lança t-il amusé, esquissant un sourire mesquin terriblement enfantin. Il avait enfin retrouvé cet air amusé qui lui était propre. Cette lueur de malice indélébile au fond de ses prunelles. Dante, du haut de ses 22 ans, avait parfois le don de réagir comme un vrai gamin. Mais ce n’était jamais exagéré, et il était toujours très naturel. Mais passons.

    Restant sur le dos, il se rendit compte qu’il avait vraiment mal partout. Il essaya alors de rapprocher ses omoplates l’une de l’autre pour s’étirer tout en restant à plat ventre. C’est alors qu’il sentit quelques chose de mouillé sur son le haut de son dos, il ouvrit les yeux, capatant vaguement ce que venait de faire Matvei sur le dos.

    « Mais ça pique ! »

    Il se redressa, s’appuyant sur un coude, se tournant vers Matvei. Il arbora un air blasé en soupirant.

    « Tu m’avais dit que tu te tiendrais tranquille. Et me baver dessus ne faisait parti de notre accord ! »

    Lança t-il avant de se stopper net, comme si une idée subite venait de lui passer par la tête. Un sourire étrange se dessina au coin de ses lèvres. Le sourire du chat qui à avalé le canari. Dante semblait avoir trouver quelque chose. Il planta son regard dans celui de Mat’. Et…soudainement, il tira sur la couette, s’enroulant dedans malgré la chaleur.

    « Comme ça au moins je serais tranqui…. »

    Il ne finit pas sa phrase. Là, c’était le moment où il se rendait compte que Matvei était à poil. Il resta muet un court instant.

    « Tu le fait vraiment exprès en fait !? »

    Il se rua hors du lit, avec la couette, manquant de marcher sur Jana mais l’évitant de peu. Il resta debout au milieu de la chambre comme un con, fixant Matvei d’un regard soupçonneux.

_________________
Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Dante_11
Revenir en haut Aller en bas
Matvei Lazar

Matvei Lazar

Messages : 50
Date d'inscription : 07/06/2011

Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Empty
MessageSujet: Re: Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante)   Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Icon_minitimeMar 28 Juin - 8:57

S’imaginant que Dante connaissait un sursaut de pudeur , Matvei ne put s’empêcher de rire sous cape. Disons qu’il venait de s’imaginer qu’avec son âge avancé, le jeune homme pouvait être traité de « pépère pervers ». Dante ne pouvait pas vraiment comprendre l’amusement de Matvei, pour cela , il aurait fallu que le jeune homme se trouve à sa place. Matvei lorgna un moment son compagnon de la nuit, tendez quand on a une belle chose , sous le nez, on la regarde. Qui plus est, parler à quelqu’un sans le regard, c’est un signe de malpolitesse alors oui il le regardait tout en parlant.

« Ca dépend lesquels. Suffit qu’une mégère passe par là et je peux te dire que le mur peut avoir des yeux »

Le jeune homme faisait référence à un morceau de sa vie privée. Un jour, dans son appartement délabré, il avait vu un trou et dans ce trou,il avait eu un œil qui s’amusait manifestement à matter sa vie privée.

Le jeune homme se glissa à côté de Dante, dans le lit, se couchant d’abord sur le côté afin de pouvoir converser encore et toujours avec son…invité. Le jeune homme vit alors la lueur amusée dans les yeux de Dante. Il s’en amusa à son tour.

« Sans blague, juste pour t’entendre crier, comme une pucelle, je serais capable de faire des trucs. On verra si tu parviens à ameuter tout le quartier… Remarque à part les animaux et mes tympas, tu risque pas d’ameuter grand chose. »

Normal, les gens avaient tendance à éviter sa propriété. On se demandait pourquoi. Etait-ce seulement à cause des gargouilles encadrant le portail ? Les animaux peut-être alors ? Jana pouvait se montrer très dissuasive quand elle n’aimait pas quelqu’un. De toute façon , à part Matvei, elle ne supportait pas grand monde.

Le jeune homme entreprit alors, sans doute parce que la peau de Dante s’était mis en tête de le narguer, de se montrer provocante à son regard, de lécher les blessures de Dante. A sa protestation, le jeune homme répliqua.

« Ben c’est assez normal. La coquine a voulu laisser sa marque »

Un peu plus, il y ferait une remarque grivoise.

« Je t’ai dit que je serais sage, pas que ma bouche ou ma langue ou les autres parties de mon corps le seraient »

L’enfoiré jouait maintenant sur les mots, juste pour le faire enrager, juste parce que c’était un imbécile voulant déstabiliser quelqu’un. Il avait ce comportement de celui qui veut faire peur, puis qui veut rassurer, pour mieux refaire peur après. En fait, c’est un peu le comportement de celui qui dit embête sa sœur ou son frère.

Le jeune homme allait , sans doute, passer à une autre attaque. Il avait d’ailleurs rétorquer après ne plus avoir plus de couverture quand Dante s’amusa à passer en mode sushi.

« Eh Petit con, va en profite pas. »

Puis le rire se stoppa quand il vit la réaction de Dante. Il s’assit un tailleur sur le lit en contemplant la méfiance incarnée enroulée dans la couverture, siégeant à l’autre bout de la pièce.

« Tu vas rire, je dors toujours avec rien sur moi. Au cas où tu ne l’aurais pas remarqué, il fait chaud. »

Puis Matvei bondit du lit, sans crier garde et rejoignit Dante. Nu, comme au premier jour, il amena Dante contre le mur. Ses deux mains se plaquèrent de chaque côté de sa tête. Un sourire de con trôna un instant sur son visage.

« La vue ne plait pas ? »

Il ricana doucement, pas pour se moquer. Puis le jeune homme tira sur la couette qui emprisonnait Dante. Les mains fauliées sur le drap commencèrent non pas à le caresser, mais bien à le chatouiller.

« Allez ris un peu, on est des mecs, pas des bonnes femmes. »

_________________
Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Xantqh

Revenir en haut Aller en bas
Dante Feroveccio

Dante Feroveccio

Messages : 50
Date d'inscription : 06/06/2011
Age : 30

Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Empty
MessageSujet: Re: Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante)   Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Icon_minitimeDim 24 Juil - 11:14

" Les poètes n'ont pas la pudeur de ce qu'ils vivent :

ils l'exploitent."
            Friedriech Nietzsche.

    ___________________________________________________________________________________________


    Dante pouvait se montrer très réactif, et là, il l’avait été au delà de ses possibilités. Certes, désormais il passait un peu pour un con et c’était assez dérangeant, mais finalement, il s’en fichait pas mal sur le moment. Il se contentait de lâcher un regard chargé de reproches à son vis-à-vis, comme si ce dernier avait commis la pire faute du monde. Le plus étrange, c’est que comme beaucoup de mec, Dante n’était pas très pudique d’ordinaire. Mais le contexte était ô combien différent. Et forcément, Dante avait du mal à s’y placer.

    « Comprend que j’ai du mal à te croire »

    Rétorqua t-il simplement alors que tout sourire avait disparu. Le jeune homme était têtu, et Mat’ devait bien le savoir à présent. Remarque, s’il s’était agis d’une personne ne lui ayant fait aucunes avances, il ne lui en aurait pas tenu rigueur. Mais le fait était que le comportement du jeune artiste ne s’était pas révélé des plus sain à son égard depuis leur rencontre. C’est pourquoi, lorsque Matvei le rejoignit, il recula presque de lui même contre le mur, plus méfiant que jamais, sans même le quitter du regard.

    « Pourquoi elle me plairait ? »

    Rétorqua t-il simplement d’une voix presque glaciale. Son regard émeraude se montrait vivifé d’une lueur de quasi colère. Il n’aimait pas passer pour une peluche, un simple jouet. Et pourtant c’était ce que faisait Matvei depuis le début. Et alors que ce dernier parvenait à glisser sa main entre les drap pour le chatouiller, il parvint à rester de glace.

    « C’est ça le problème, tu es un homme et moi aussi Mat’ »

    Lança t-il comme une évidence même en lui fourrant subitement la couette dans les bras, se dirigeant vers l’extérieur de la chambre, dévalant l’escalier qui manquait pourtant de s’écrouler. Bifurquant à droite ou à gauche, il ne savait plus très bien, il trouva un semblant de cuisine qui n’avait visiblement jamais été utilisé. Ouvrant les placards, il chercha un truc à boire, comme du café ou du thé ou il ne savait pas trop quoi. Mais tous les placards étaient vide. Il finit par s’asseoir sur le plan de travail poussiéreux l’air pensif, en boxer, balançant ses jambes dans le vide en glissant ses mains sous ses cuisses l’air impatient. En fait, il cherchait juste à se calmer un peu. Il savait a quel point ses pulsions pouvaient être violentes.

_________________
Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Dante_11
Revenir en haut Aller en bas
Matvei Lazar

Matvei Lazar

Messages : 50
Date d'inscription : 07/06/2011

Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Empty
MessageSujet: Re: Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante)   Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Icon_minitimeDim 24 Juil - 20:22

Matvei avait quelque peu dû mal à voir comment il pourrait montrer à Dante qu'il était sérieux et qu'il ne se foutait pas de lui. Il faut dire qu'il n'était pas très aidé par son propre caractère. Joueur, de nature à tourner en dérision le monde, il ne pouvait s'empêcher de le taquiner, de le faire monter sur ses grands chevaux par pure envie de voir les yeux émeraudes se parsemer d'or sous la colère car il faut bien l'avouer, Dante avait un regard des plus fascinants. Il le voyait se teinter de différentes émotions et celle de la colère y déposait une pluie d'éclair qui aurait refroidi , sans doute, le plus chaud play-boy de la pièce seulement Matvei n'était pas refroidi. Au contraire, il trouvait que Dante était plus attirant que jamais. L'artiste se contenta de lui lancer un regard signifiant «  Je n'ai pas commis le pire crime du monde, je t'ai simplement draguer, n'en fais pas toute une montagne ». Pour peu, il l'aurait traité de gamin sachant que lui-même agissait comme un gamin, en le faisant tourner ainsi en bourrique. Il soupira doucement, soutint le regard de son quasi semblable pour lui dire tout simplement.

«  Mouais tout de ma faute , quoi »

Il se décala, rejeta ses cheveux rouges en arrière. Puis toujours proche de lui, il se contenta de le reluquer. Il ferma à demi les paupières se demandant ce qui lui plaisait autant chez le jeune homme aux cheveux de neige. Il n'avait pas la douceur des traits d'Ophélia, pas même son regard doux posé sur lui quand il le regardait. C'était même le contraire. C'était carrément un regard de banquise qu'on lui renvoyait en pleine face. C'était peut-être la solitude qui le rendait aussi comme ça ? A moins que ce ne soit sa folie ? Ah mais on pouvait en trouver pas mal d'explication pour expliquer son comportement, difficile à suivre. Au fond, il aurait peut-être dû carrément lui rouler une pelle, commencer à faire des choses pour l'exciter afin qu'il perde totalement raison et qu'il se laisse aller à ses instincts. Avec un autre ou une autre, c'est comme cela qu'il aurait procédé mais avec Dante, allez savoir pourquoi, il avait envie de le chercher.

Le jeune homme voulut détendre l'atmosphère, avec une tentative bien maladroite de chatouillement mais le sujet ne réagit pas se contenant de lui envoyer la couverture dans les bras. Bon là il l'avait cherché. Il le suivit des yeux jusqu'à ce qu'il disparaisse de son regard. Il soupira puis regarda la louve.

«  Quoi ? M'excusez ?? Ca va pas la tête »

Non les loups ne parlent pas. C'était seulement Matvei qui plongeait en plein monologue en faisant comme si la louve pouvait émettre un jugement sur ce qui s'était passé, dans la pièce. Notre ami émit un second soupire puis passa un pantalon, le premier qui lui tomba sous la main. Il l'enfila après avoir enfilé un boxer, histoire d'être décemment vêtu et que son invité ne crie pas au viol.Il s'alluma ensuite une autre clope et se mit à fumer. Il regarda par la fenêtre, la nature silencieuse puis finalement se mit en quête de son invité. Il ne le trouva pas toute de suite. Il dût fouiller dans pas mal de pièce, qui plus est, il finit par être retardé dans sa recherche par un coup de téléphone de son éditrice.

Accroché au téléphone, parlant dans sa langue natale juste par pure envie d'embêter son éditrice, quel salaud, je vous jure ; il finit par débarquer dans la cuisine. Il trouva son invité, assis sur le plan de travail et s'accôtant à la porte, il le regarda un long moment en silence. Puis le regard dériva sur la poussière, il devrait y faire un brin de ménage même s'il ne servait pas de sa cuisine. Dire qu'il fut un temps où il aimait cuisiner, ça remontait à loin.

«  J'ai une question à te poser..Si j'étais une femme te ferais je fuir à ce point ? »

Il inclina la tête sur le côté puis vint le rejoindre, se plaçant à distance honorable du jeune homme. Il reluqua les yeux verts.
«  Un champ d'été... Elle , elle avait un regard d'étang..Le tiens.. Ce n'est pas un regard émeraude, c'est un regard de colline.. »

Il tira machinalement sur sa clope et lui attrapa sans cérémonie la main, il la retouna doucement pour y regarder ses lignes de main. Non il ne pourrait pas lui lire la bonne aventure.Il y cherchait quelque chose mais quoi le regard dériva sur son poignet et son pouce alla caresser la chair tendre de l'intérieur du poignet.

«  Je t'énerve. Ca m'étonne guère, j'énerve moi-même mon côté ...disons sérieux, à jouer les idiots mais ça m'amuse de me tester et de tester les autres... Pourquoi n'essais tu pas de renverser la tendance à imaginer que jesuis une femme.. Tiens, on va jouer ça. Imagine que je sois femme, que ferais-tu ? »

Matvei plongea son regard dans le sien puis continua sur sa lancée.

«  Si tu étais une femme, je ne m'intéresserais guère à ta personne à moins que tu aies fait quelque chose pour m'intéresser.. J'avoue avoir perdu l'habitude de flirter avec une femme alors tu me trouverais bien maladroit et tu pourrais même te foutre de moi. »

_________________
Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Xantqh

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Empty
MessageSujet: Re: Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante)   Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Connaissez vous l'histoire du comte Dracula? ( pv Dante)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Charlots contre Dracula [DVDRiP]
» [UploadHero] Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine [DVDRiP]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vérona :: Quartiere Caselle di Sommacampagna :: Le case :: Castello di Matvei L.-
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser