forum rpg avec autorisation hentai yuri yaoi NC17
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alessandro Riviera

Alessandro Riviera

Messages : 136
Date d'inscription : 29/05/2011

Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp) Empty
MessageSujet: Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp)   Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp) Icon_minitimeJeu 9 Juin - 16:58

(Avant de commencer prendre notre que Alessandro n'est guère présent donc n'attendez pas de réponses de sa part. Il n'est que là pour décorer.)

Clair de lune, beau clair de lune étalant sa blancheur sur une nappe blanche trônant sur une longue table , digne de celles que l'on rencontrait jadis, dans les dîners médievaux. Admirez le service spontueux où sont dressés pour quatre personnes , des couverts, des verres, des flutes à champagne. D'ailleurs le champagne repose dans un seau de glace près de la table , là où devrait être assis celui ou celle vous ayant convié à ce fameux dîner. Les chandeliers , au nombre de deux, permettent d'ajouter au raffinement de la scène. La vaiselle est une vaiselle de collection, qui doit valoir un paquet d'euros, donc priez de ne pas la briser en voulant faire le clown avec. On s'avance doucement et l'ont alors les sièges à dossiers bien molleux, sur chaque siège est disposé le nom de la personne. A vous de bien suivre où vous devez vous assoir. N'oubliez pas que vous avez le menu. Disposé aussi sur la table réservée à celui qui vous a convié pour cette douce soirée. Vos majord'hommes, ainsi se font appeler ceux qui sont venus vous chercher, vous surveillent. Ah n'ayez pas l'idée d'essayer de les mordre , ou des buter car un petit avertissement posé dans l'assiette creuse vous indique : Attention le sang de mes chers collaborateurs n'est pas comestible et même bien empoisonné. D'ailleurs, histoire de vous prendre en dérision, voilà que la personne a signé le chapelier fou. Un chat se promène d'ailleurs. Il s'est installé près de la bouteille de champagne.

LE PLAN DE TABLE

Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp) 24b46tt[/img]


LE MENU
Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp) 2nlvfi0



Après si vous tendez bien l'oreille, vous pourrez entendre les cigales, le bruit de l'Adige et aussi eh bien de la musique :




Ah et il est dit que vous pouvez commencer à sabler le champagne , sans attendre l'hôte. Mais viendra-t-il? Tiens mais pourquoi près de chaque assiette, il y a un article de journal relatif au massacre de Vérone? Pourquoi au milieu de la table trône un jeu de cluedo où les pions...vous ressemble?
Revenir en haut Aller en bas
Dante Feroveccio

Dante Feroveccio

Messages : 50
Date d'inscription : 06/06/2011
Age : 30

Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp) Empty
MessageSujet: Re: Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp)   Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp) Icon_minitimeJeu 9 Juin - 17:47

" Un danger qu'on ne peut identifier

est déjà à moitié vaincu. "
            Antonine Maillet.

    ___________________________________________________________________________________________

    Cela faisait environ deux jours que Dante avait reçu cette drôle de lettre. Non, cette invitation macabre à un soit disant dîner d’anniversaire. Anniversaire de quoi ? Tout d’abord, il n’y avait pas cru. Qui croirait de telles balivernes ? Mais après coup, il avait finit par admettre que Vérone était une ville bien mystérieuse et que beaucoup de choses s’y étaient passées sans que personne n’y trouve d’explication. En plus de ça, la lettre n’était pas signée et elle était écrite en un langage digne de l’ancienne bourgeoisie. Elle mentionnait même un air hautain, le même qui se peignai habituellement sur le visage des aristocrates. Dante était pourtant loin d’en faire parti, il ne faisait que côtoyer ce milieu pour son travail. En plus de ça, il n’avait perdu personne dans les massacres de Vérone. Cette lettre y était-elle liée ? Il y avait réfléchit longuement. Son frère ? Andrea, il n’avait plus de nouvelle de lui depuis qu’il avait 8 ans. Peut être faisait-il partie des victimes ? C’était triste à dire, mais Dante n’en savait rien. Il n’avait pas cherché à le retrouver, las de l’abandon dont il faisait si souvent l’objet. Il avait toujours refusé de vouer sa vie à une quête sans but. Andrea le comprendrait sûrement, et s’il était parti, c’est qu’il devait avoir des raisons.

    Jusqu’à ce soir, Dante n’avait pas vraiment eu de craintes. Il n’avait fait qu’émettre des hypothèses sur l’auteur potentiel de ce canular peu risible. Il avait continué sa petite vie bien tranquille, sans jamais voir de voiture suspecte en bas de son immeuble. Sans apercevoir les trois hommes promis. Si bien qu’il avait presque oublié. Il avait rangé la lettre dans sa table de chevet et s’était contenté de la sortir de sa tête, son frère et tout le reste avec. Il était rentré tranquillement de son boulot, avait établi avec sérieux l’emploi du temps de mademoiselle Montecchi, passé les quelques appels nécessaires à l’élaboration de ce dernier avant de se poser tranquillement devant le poste de télévision, grillant une énième cigarette. Ceci fait, il s’était glissé dans la salle de bain dans le but de prendre une bonne douche avant de voir ce qu’il pourrait bien faire. Il avait enfilé un t-shirt bleu foncé qu’il avait surmonté d’une chemise blanche qu’il ne prit pas la peine de fermer. Un jean noir et ses rangers. Ce soir, il sortait ! Il était bien décidé à se changer les idées. Glissant à nouveau une clope entre ses lèvres, il sortit de son appartement, ferma la porte à clef et descendis les escaliers quatre à quatre. Mais lorsqu’il sortit de l’immeuble, il tomba nez à nez avec trois colosses. Il se figea. Un peu agacé, il soupira.

    « Pardon »

    La bonne blague…Il ne savait pas de qui ça venait, mais ce n’était pas drôle. Toujours était-il que les trois hommes ne bougèrent pas, se contentant de lui rappeler son invitation. Dante ouvrit de grands yeux, attrapa sa clope entre ses doigts pour pouvoir s’exprimer et ricana brièvement.

    « Vous plaisantez j’espère ? Je suis pas d’humeur à jouer là »

    Il ne l’aura pas dit deux fois…Ni une ni deux, les trois hommes l’avaient jeté sur la banquette arrière d’une voiture noire aux vitres teintées. Coincé entre deux armoires à glace, il n’avait pas mis longtemps à comprendre qu’il n’aurait pas d’autre choix que de se rendre à ce « dîner d’anniversaire ». C’était bien sa veine ça. Lui qui ne savait pas quoi faire ce soir là, au moins…Il avait trouvé. Quelle ironie du sort ! La voiture ne se stoppa pas avant d’être arrivée à bon port. Il sortit alors, méfiant, mais n’eu pas d’autre choix que de se diriger vers la table dressée au pied du monument aux morts, légèrement forcé par l’un de ses sbires du moment.

    « Vous êtes malades les gars »

    Répliqua t-il alors qu’il entrait dans l'univers glauque où se déroulait vraisemblablement le dîner. Tout était désert pour le moment. Génial…il était le premier arrivé. Quelle chance ! Il s’avança d’un ou deux pas. Les trois hommes se postèrent le long du monument en une allure militaire. Dante les regarda en arquant un sourcil. Il s’avança finalement vers la table, plus méfiant que jamais. Oui, ça avait de la classe, et non, il était hors de question qu’il touche à quoi que ce soit. Mais le trouvant trop hésitant, l’un des sbires le traîna quasiment jusqu’à la place qui lui était attribuée.

    « Hey ! Calme-toi ! »

    Lança t-il indigné, désormais assis devant un service de table impeccable. Un message se trouvait dans son assiette, il le lut. Comment ça le sang de ses collaborateurs n’était pas comestible ? Celui qui avait mis en place tout ça devait-être un peu taré. Comme si tout le monde avait l’habitude de mordre les gens pour se défendre. Dante esquissa un sourire chargé de cynisme. Il ne tarda cependant pas à remarquer l’article de journal juste à côté. Il traitait des massacres de Vérone. Mais Dante n’avait rien à voir avec ça. A moins qu’il ne se soit pas trompé au sujet d’Andrea. Cela l’inquiéta bien plus qu’il n’aurait pu le penser…


_________________
Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp) Dante_11
Revenir en haut Aller en bas
Laerte Capuleti

Laerte Capuleti

Messages : 25
Date d'inscription : 31/05/2011

Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp) Empty
MessageSujet: Re: Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp)   Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp) Icon_minitimeJeu 9 Juin - 19:02

Laerte avait le nez plongé dans ses comptes. Même fils de riches, même n'ayant officiellement aucun emploi, il avait, mine de rien, plusieurs sources de revenus directs, et lorsque venait le moment de remplir sa déclaration d'impôts, et bien cela créait des nœuds dans le cerveau, cela faisait bel et bien qu'il y mobilisait toute sa matière grise, armé de sa fidèle calculatrice. En effet, il fallait jongler entre les multiples déclarations et feuilles de versements dus à toutes ses possession immobilières, esquiver les erreurs de calculs faites, analyser les revenus envoyés par les entreprises appartenant au clan, et sans oublier des inévitables pièges des sous traitances. Bref, un exercice guère passionnant qui justifie le fait qu'il soit à fond dedans dans l'espoir que ainsi il sera écourté le plus rapidement possible. Cela faisait deux heures qu'il s'y était mit, et ca commençait déjà à lui prendre la tête. Laerte n'aimait pas les chiffres outre mesure. Certes, il les employait souvent, mais il préférait de loin les lettres et les langues aux chiffres.

Quoi qu'il en soit, il travaillait, et lorsque ca le prend, il aime autant ne pas être dérangé. Du coup, il est d'humeur de chien, prêt à mordre le ou la première qui se sentirait de commettre l'hérésie de l'arracher à ses calculs, et il en est parfaitement fier. Il n'y a personne dans cette maison qui de toute manière lui semble suffisamment important pour qu'il prenne la peine de faire attention à la manier dont il se comporte envers cette personne. Ses employés ou les rares visiteurs partageant le même toit le sachant pertinemment, il peut jouir pleinement de sa tranquillité. Mais apparemment, voilà que non, parce que trois types viennent d'entrer dans la pièce.

- Qu'est ce que vous voulez?

Pas la moindre once d'amitié dans sa voix, encore moins de politesse. Un chien aboyant aurait sans doute donné la même impression que lui accueillant les "invités". Un rapide coup d'oeil lui apprend également qu'il ne les connaît pas, et à leur visage, ils ont surement une très mauvaise raison d'être chez lui. Sauf que les trois inconnus ne semblaient pas l'entendre de cette oreille, parce que voilà qu'on lui annonçait qu'il était temps pour lui de se rendre à l'anniversaire auquel il avait été convié. Sans se gêner pour la politesse et l'étiquette, il les avait alors généreusement abreuvé d'insultes de tout ordre, mais rien n'y avait fait, voilà qu'il se retrouvait à présent assis à sa place plus ou moins de force, avec à sa droite un inconnu total, un jeu de cluedo en face de lui, un morceau de journal à côté de lui, et la furieuse envie de tuer tout le monde. Mais faute de monde à tuer, il avait préféré incendier l'air en face de lui du regard jusqu'à ce qu'il lui fasse un numéro d'auto-combustion.

De fort méchante humeur comme il a sans doute été permit de constater, il avait jeté un regard au message dans son assiette. Ben tiens. Y a des vampires refoulés parmi eux qu'on pense utile de préciser qu'on risque l'indigestion fatale en buvant leur sang? Son regard tomba vers le journal... Les meurtres des derniers évènements; Joyeux.

- Bon, c'est quoi ce bordel, encore?

Là, on est à des kilomètres du petit Laerte gentil, souriant, poli chaleureux et avenant, on en a même le total inverse.

_________________
Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp) Signlaerte
Revenir en haut Aller en bas
Boris Tosoni

Boris Tosoni

Messages : 11
Date d'inscription : 06/06/2011

Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp) Empty
MessageSujet: Re: Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp)   Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp) Icon_minitimeJeu 9 Juin - 19:39

Eh bien aujourd'hui à mon grand bonheur ne sera pas un jour comme les autres ! Ce matin en allant chercher mon courrier et celui de mon colocataire, j’eus la bonne surprise de recevoir une bien jolie lettre. Je l'ouvris vus qu'elle m'était destiné. Qu'elle surprise quand je la lus ! Chouette une fête d'anniversaire ! Voila qui est intéressant. En plus de cela on m’amène trois toutou pour venir me chercher ! Je ne savais pas c'était quoi ce délire, mais moi sa me plaisait bien ! C'est ainsi que j'attendis patiemment dans la semaine que ce jour vienne enfin. Je commençais à trouvé le temps long, au fur et a mesure des jours, une certaine colère montait en moi. Je commençais à penser que c'était une plaisanterie, mais pourtant au fond j'étais sur du contraire. Et j'avais bien raison ! Car le jour fatidique arriva enfin !


Les trois colosses se présentèrent à moi, me demandant .. uhm non je formule mal. M'ordonnant de les suivre et de monter dans la voiture. C'est avec un large sourire que je m’exécuta à leur grande surprise. Ils haussèrent les épaules et montèrent avec moi dans la spacieuse bagnole noire aux vitre tintés. La classe moi je dit ! je n’aurais surement pas d'autre occasion comme celle ci pour me retrouvé dans une aussi jolie voiture ! Le trajet dura un petit moment. Et pendant ce temps, je n'ai fait qu’assaillir les trois colosses de question .. malheureusement il ne décrochèrent pas un mot ... Je me résigna donc à me taire et attendre patiemment que l'on arrive. Au bout de deux bonnes heures, la voiture s’arrêta. Je sortie de la voiture et m'étira en soupirant de bien être. Enfin à l'air libre !


On m’emmena finalement à l'endroit ou était prévus cette fameuse fêtes d'anniversaire. Oh mais quel mal élevé je fait .. je n'est même pas pris la peine d'acheter un cadeau ! Je me déçoit vraiment beaucoup sur ce coup la ! Une fois arriver, je pus voir avec grande surprise, que je n'étais apparemment pas le seul à avoir été invité. Déjà deux autres types se trouvé assis à table, accompagné de trois gros colosses semblables aux miens. Je lança un regard intrigué aux deux autres. Cette histoire prenait vraiment une drôle de tournure. L'un des types m'indiqua ma ... ma place apparemment. je m'installa donc sans faire d'histoire et fit un large sourire avec un smack envolé au colosse. Il sembla pousser un faible soupire de désespoir, je rie doucement. Je me reconcentra sur ce qui m'entourait. Tien un petit message.


''Attention le sang de mes chers collaborateurs n'est pas comestible et même bien empoisonné.''


Pardon .. C'est quoi ce cirque .. décidément de plus en plus bizarre. Je ne sais pas pourquoi, mais je sens que les deux autres ne sont pas de la .. de la même espèce que moi. Ce message met donc adressé je présume. je n'aime pas trop cette blague, que vais je boire moi alors à cette soit disant fête, qu'il ne compte même pas a ce que je m'abaisse à boire du vin, cela n'a aucun gout même si la belle couleur rougeâtre y est. Oh tiens un article de journal aussi ? Je lis vite fait, et soupira en voyant le sujet. Oui décidément, je crois bien être visé à plusieurs endroit ... Je lança un regard aux deux autres invités, notre hôte n'était apparemment pas encore arrivé. Je m’exclamai.


-Quel hôte bien malpolie .. il est en retard pour accueillir ses invités.
Revenir en haut Aller en bas
Dante Feroveccio

Dante Feroveccio

Messages : 50
Date d'inscription : 06/06/2011
Age : 30

Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp) Empty
MessageSujet: Re: Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp)   Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp) Icon_minitimeVen 10 Juin - 11:22

" On oublie sa faute quand on l'a confessée à un autre,

mais d'ordinaire l'autre ne l'oublie pas. "
            Friedrich Nietzsche.

    ___________________________________________________________________________________________

    La mélodie funèbre des violons le confortait dans l’idée selon laquelle il venait d’être plus ou moins enlevé. Plus que moins d’ailleurs. Et cette idée ne lui plaisait pas des masses. Il avait autre chose à faire que de subire les revendications stupides d’un fou qui ne trouve rien d’autre à faire dans la vie que d’ennuyer les autres. D’ailleurs, parlons en d’ennui. Il commençait à s’emmerder sérieusement. Etait-il le seul crétin qui avait eu la malchance de recevoir cette lettre ? Visiblement non. Car un jeune homme aux cheveux blond ne tarda pas à faire son apparition, lui aussi encadré par un trio de gorilles peu recommandable. Il se contenta d’un soupire. C’est alors qu’il remarqua ce chat. Assis prêt de la bouteille de champagne, il n’inspirait décidément pas confiance à Dante. D’ailleurs, il commençait à se faire des flips lui-même, s’il se mettait à faire de la parano sur un chat, il risquait de ne pas finir la soirée. Il esquissa donc un sourire amusé en constatant son monologue intérieur plus que ridicule. Il lança tout de même un regard mauvais au chat, comme s’il lui en voulait de ne pas parler.

    Alors que le blond s’installait à son tour, visiblement d’une humeur exécrable, Dante leva son regard vers lui. Assis à sa droite, lui aussi avait le droit à la petite mise en scène. Le message, l’article de journal. Et…un pion de Cluedo à son effigie ? Tiens, c’était nouveau ça, Dante venait de le remarquer. Le gars qui avait organisé cette mascarade était encore plus taré que Dante ne pouvait l’imaginer. En plus de ça…quand on kidnappe les gens, on a au moins la décence d’être présent pour leur dire pourquoi. Sinon, il est clair que cela n’a aucun sens. Dante répondit au jeune homme qui venait d’arriver.

    « Aucune idée. Je présume que toi aussi t’a reçu cette fichue lettre »

    Lança t-il sur un peu renfrogné, visiblement mécontent lui aussi. Mais en fait, contre toute attente, ce qui le dérangeait le plus ce n’était pas le fait d’être assis à cette table. Mais le fait de ne pas savoir pourquoi. Il n’avait, à priori, rien à voir dans le massacre de Vérone, et il n’appréciait pas trop d’être impliqué dans un truc qui ne le concernait pas. Cependant, sa réflexion fût écourté par l’arrivé d’un joyeux luron qui ne semblait pas trop s’en faire. Etait-il seulement conscient de la situation ? Dante esquissa un sourire amusé. Remarquez, quitte à être enlevé, autant l’être dans de bonnes conditions, et s’ils pouvaient se marrer un peu, c’était plutôt bienvenu. Et puis après tout, ils n’étaient pas enchaînés non plus. Même s’il était clair que partir d’ici était une option totalement prohibée.

    « Moui…Je me demande si je préfère pas ne pas voir sa tronche à c’ui là »

    Précisa Dante simplement. Il n’était pas très patient, et s’il n’était pas mis au courant rapidement, il était clair que la belle porcelaine ne ferait pas long feu. En fait, la seule chose qui le chagrinait vraiment, c’était de savoir que s’il lui arrivait quelque chose ce soir, sa mère ne s’en remettrait pas. Oui, c’était une pensé un peu enfantine peut être. Mais au moins il avait la bondé de reconnaître le rôle de celle qui l’avait mis au monde. Mourir à un bête dîner d’anniversaire digne des comptes d’Alice, hors de question. C’était une disparition bien trop absurde. Dante ne voulait pas entrer dans les rangs de ceux dont les noms s’étalaient en lettre dorée sur ce putain de monument aux morts. D’ailleurs, son sang se glaça à ce moment là. Assis non loin de ce dernier, un reflet lui fit apparaître un nom au pied de ce dernier. Il se leva en trombe pour lire de plus prêt, ignorant les gorilles qui avaient amorcé un geste pour lui sauté dessus avant de se raviser, comprenant qu’il n’avait pas eu l’intention de fuir.

    « Merde… »

    Souffla t-il d’une voix presque inaudible. Il ne s’était pas trompé. Le nom qui y figurait était bien celui de son frère « Andrea Feroveccio ». Mais tout ça n’avait pas de sens, la plupart des victimes du massacre étaient des nobles, et Andrea n’avait rien de noble. En plus de ça, personne n’était venu annoncé son décès. Quoi que…peut être que sa mère le lui avait caché…Il se tourna vers les deux autres.

    « Vous aussi vous avez perdu quelqu’un dans les massacres ? »

    Questionna t-il tout en retournant à sa place. Il l’avait demandé sur le ton de la discussion. Comme si la question était des plus banale.


_________________
Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp) Dante_11
Revenir en haut Aller en bas
Laerte Capuleti

Laerte Capuleti

Messages : 25
Date d'inscription : 31/05/2011

Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp) Empty
MessageSujet: Re: Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp)   Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp) Icon_minitimeVen 10 Juin - 12:26

Laerte avait décidé, suite à une concertation avec lui même et ses autres personnalités en gestation, au terme d'un long débat ayant ainsi permit d'arriver à une décision mature et profondément réfléchit destinée à faire évoluer la situation le plus efficacement possible de bouder ostentatoirement, et si possible casser les pieds, et autres choses au mieux, des mastodontes derrière lui. Sauf que les mastodontes en question semblaient avoir un équipement trois pièces en béton armé et renforcé en titane, ainsi avait-il décidé de bouder tout court, prouvant ainsi qu'il n'y a pas besoin d'être un super PDG pour agir en adulte responsable.

Il était face à une place vide, et à côté de lui, visiblement, il y avait un c** de prolétaire. Génial; dîner avec la plèbe, on ne demande que ca quand vient le moment de travailler sérieusement. (Note de la créatrice: tous les propos blessants, xénophobes, insultants et divers injurieux sont nés de sa colère et n'ont donc rien de personnel.) Les bras croisés, la mine boudeuse, il avait à l'origine prit la magnifique décision de ne pas l'ouvrir, et bouder ferme un bon moment encore, mais seulement, voilà, il n'eut pas le choix, visiblement le prolo, lui, il semblait ne pas avoir envie de rester là des heures, et donc il avait commencé à apporter peut être des semblants de réponses aux questions que sa bouderie l'avait poussé à ne pas poser.

- ... Tiens. C'était donc sérieux cette histoire.

Lettre il y avait eut, mais après l'avoir lue, décortiquée, analysée, puis faite analyser par un laboratoire spécialisé au passage, il en était arrivé à la sublime conclusion que c'était les divagations d'un poivrot en mal de faire chier son monde, et ainsi la lettre avait trouvé la place qu'elle méritait: la poubelle. Et évidemment, elle n'avait pas trouvé la sienne quelque part dans son esprit. Sauf que les lettres sont visiblement rancunières, roublardise du genre épistolaire, et ainsi, au lieu de laisser les pauvres gens faire leur comptabilité en paix, elles avaient décidé d'appeler les renforts.


Voilà qu'un imbécile de service avait décidé d'amener son sourire d'ahuri à la petite réjouissance (note de la créatrice: se référer à la première note), et bien soit. Il lui décerna un regard noir, très très noir, et ne pipa mot quand à sa, judicieuse au demeurant, remarque. Avant, il incendiait l'air du regard. Maintenant qu'il y avait quelqu'un en face de lui, il tentait l'expérience de l'auto-combustion capillaire. Au nom de ses professeurs de mœurs qui à l'heure présente devaient sans doute se rouler au sol sous le coup d'une crise d'hystérie, il décida d'ouvrir le bec, bien que ne s'embarrassant pas d'y glisser une délicate once de méchanceté, le tout accompagné d'un sourire peu engageant.

- Oh, détrompez vous. Rien ne ferais plus plaisir...

La suspension était clairement audible, et la promesse de faire manger sa porcelaine à cet hôte dès que son joli minois leur ferai l'honneur de sa présence aussi claire que si il venait de la hurler. Ses compagnons d'infortune n'y étant pour rien, il allait sans doute rester sage... Enfin... Le prolo, oui, parce qu'il semblait être aussi heureux d'être là que lui même. Par contre, l'imbécile heureux, si il continuait à jouer son propre rôle, là, il ferait tout pour lui faire manger une cuiller avant la fin.

En parlant du prolo, voilà qu'il s'était jeté sur le monument aux morts -soit dit en passant, il y a plus folichon comme décor pour un dîner aux chandelles- et avait visiblement découvert qu'il y avait quelqu'un qu'il devait connaître qui avait passé l'arme à gauche sans son consentement. Et bien, il ne devait pas y être attaché pour ne découvrir que maintenant qu'il, ou elle, était morte. Il lâcha un soupir clairement audible, et commença à plier un bateau avec l'article de journal. Ecoutez, on s'occupe comme on peut, puisqu'il ne peut pas partir à cause des trois imbéciles derrière lui.

- Qui n'en a pas perdu?

Son ton était volontairement sarcastique. Laerte n'avait visiblement pas l'intention de se faire des amis ce soir, et au contraire il semblait vouloir exploser son quota antipathie. Son regard glaçé se braqua sur l'imbécile heureux, toujours sans la moindre once de sympathie, laissant plutôt voir explicitement l'ennui que cette affaire lui imposait.

- Vous semblez content d'être ici. Êtes vous plus éclairé que nous quant à notre présence sur cette charmant petite place?

Là encore, l'ironie s'imposait. Un monument aux morts n'a rien de charmant, et il entend bien le faire comprendre aux larbins du coin.

_________________
Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp) Signlaerte
Revenir en haut Aller en bas
Boris Tosoni

Boris Tosoni

Messages : 11
Date d'inscription : 06/06/2011

Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp) Empty
MessageSujet: Re: Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp)   Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp) Icon_minitimeVen 10 Juin - 13:46

A mon arrivé, les deux semblèrent légèrement agacé par .. uhm peut être par ma joie d'être ici ! Je dois dire que vus leur tête, il ne sont guère heureux d'être la. Quel tristesse, pourtant une fête d'anniversaire ce doit d’être joyeuse non ?? Le type aux cheveux blanc .. cheveux blanc ! nan mais c'est quoi ces gens aujourd'hui qui on des cheveux pas normaux ! Bientôt je vais croisé un arc-en-ciel bordel ! (dit il alors que ses cheveux on des reflets rouge sang .. tout a fait banale !). Bref revenons à nos montons, à oui le blanco répondit donc à ma phrase d'une manière plutôt drôle. Il se voulait surement menaçant ou impressionnant en disant sa, mais moi cela me fit juste sourire.

L'autre personne qui était assis à table semblait quelqu'un de .. comment dire sans être vulgaire trouvons le mot juste. Hautin, snobe, vantard, glaciale, haïssable et surement très riche. Comment ? j'ai dit plusieurs mots ? Oui et alors il m'en fallait plus ! Il me lança un regard noire, et je lui répondit par un large sourire suivit d'un petit clin d'oeil, je sens que je vais m'amuser. Soudain le Blanco se jeta sur le monument au mort, d’après son regard, il venait d'apprendre la mort de quelqu'un. Eh bien au moins il se dira qu'il n'est pas venu pour rien. Je pouffa de rire à cette pensé et m'exclama à celui ci.

-Découverte d'une sombre nouvelle ? Cette fête d'anniversaire vous aura au moins appris quelque chose ahah


Il se tourna vers nous et nous demanda si l'on avait perdue quelqu'un également dans le massacre de Vérone, je me tourna vers le blondinet bourgeois pour entendre sa réponse. Je rie en l'entendant dire '' Qui n'en a pas perdu? ''. Je n'attendit pas plus longtemps pour répondre un large sourire aux lèvres.

-Eh bien moi je n'en est point perdue !


Non c'est sur que je n'en est pas perdue, les ayant tous perdue il y a longtemps .. très longtemps. Par contre ce qu'il ne savait pas, c'était que j'y avait par contre participer à se massacre, qui sait peut être même que c'est moi qui est tuer leurs proches. Uhm de plus en plus intéressant ! Je tremblais presque d’excitation. Le snobe se tourna vers moi, et me posa une bien drôle de question ! Tellement, que j'en rie. Je pris le temps de me calmer, et d'essuyer la larme que j'avais au coin de l'oeil tellement j'avais rie. Je lui répondit ensuite en prenant une voix de personne aristocrate, pour bien lui montrer que je me foutait de sa gueule.

-Eh bien très chère voyez vous ! Je ne suis pas plus au courant que vous deux sur le faite que nous soyons tous réunis ici. Je repris une voix normal. Pour le faite que je sois heureux par contre, vous le saurez tôt ou tard !

Nouveau clin d'oeil pour bien le faire enrager. Mon dieu que cette fête était excitante ! Elle ne faisait que commencer, mais déjà je m'amusait comme un fou ! Il faudra que je remercie l'hôte de la soiré de m'avoir invité en si jolie compagnie. Car je sens que je ne vais pas m'ennuyer ! Et puis comme le gentil petit mot m'avait bien fait comprendre que je ne pouvais pas m'attaquer aux colosses, j'avais peut être par contre le droit de goûter un peu aux autres invités non ? Mais bon j'allais prendre mon temps, bien me mettre l'eau à la bouche, pour savourer un peu plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Dante Feroveccio

Dante Feroveccio

Messages : 50
Date d'inscription : 06/06/2011
Age : 30

Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp) Empty
MessageSujet: Re: Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp)   Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp) Icon_minitimeLun 13 Juin - 14:00

" Pendant que l’on cherche à comprendre,

le temps passe, et la vie avec lui. "
            Henri Laborit.

    ___________________________________________________________________________________________

    Bizarrement, la mise en évidence de la perte de son frère ne l’atteint pas plus que ça. Après tout, cela faisait plus de 10 ans qu’il ne l’avait pas vu. Même s’il ne pensait pas qu’il était mort, il avait eu le temps de l’oublier, de faire son deuil indirectement. Cela expliquait en grande partie pourquoi son teint de blêmi pas, conservant cet air presque défiant qui s’y peignait souvent. D’ailleurs, il savait parfaitement que dans cette ville, chaque famille avait perdu un êtres plus ou moins cher. Il ne se plaignait donc pas, cela aurait pu être pire. Andrea n’était pas très proche de Dante, et même s’il avait joué le rôle de père durant 8 ans, il n’était plus grand chose aux yeux du jeune homme. C’était un peu triste à dire, mais l’optimisme du jeune italien lui permettait d’oublier le négatif pour faire de sa vie un amusement permanent. A part peut être ce boulot insupportable aux côtés de la demoiselle Montecchi.

    « Ca répond à ta question, le joker semble pas en avoir perdu lui »

    Lança t-il en esquissant un sourire chargé d’une ironie certaine alors qu’il plantait son regard émeraude dans celui du dit « joker ». Un surnom qui était à la hauteur de sa personne visiblement. Ce dernier semblant jouer à merveille le rôle du fou du roi. Mais bien plus que sa personne, ce qui l’énervait chez ce type, c’était son jeune âge et son vocabulaire qui ne collait pas du tout avec son époque. Il ne supportait pas cette façon de parler, bourgeoise, détestable, qui faisait de la plus douce des personnes, un personnage hautain et insupportable. Depuis qu’il travaillait aux côté de la haute société, il faisait vraiment une overdose. D’autant plus que toutes ces personnes qui pensaient avoir une certaine classe était en fait plus ridicule les unes que les autres. Un sourire amusé se dessina sur ses lèvres à cette pensés. Pauvres imbéciles.

    « Tu peux pas causer normalement toi, tu m’énerve »

    Lança Dante un peu à cran, retournant s’avachir sur la chaise à la place qui lui avait été attribué. Il roula en boule l’article de journal qui se trouvait à côté de lui et le lança au chat qui était resté stoïque à côté du seau à glace contenant le champagne. Le petit félin se mit à jouer frénétiquement avec le jouet improviser. Dante leva son regard vers l’un, puis l’autre de ses compagnons d’infortune.

    « Vous voyez, lui il sait se détendre, vous feriez mieux de faire pareil. Vous me tapez sur le système avec vos grands mots »

    Acheva t-il avec un sourire. En fait, il n’avait pas parlé de manière critique. C’était assez surprenant en fait, car son ton s’était montré quelque peu amical. Il n’espérait pas forcément s’en faire des amis. D’ailleurs, ce n’était pas vraiment le moment. Mais quitte à passer une soirée forcée, autant qu’elle soit la plus détendue possible. De toute façon, et au pire des cas, il ne se priverait pas pour se barrer en courant. Il fallait vraiment être stupide pour penser qu’un troupeau de gorille lui faisait peur. Et c’était d’ailleurs assez débile d’avoir organisé ça dehors, alors que des passants pouvaient très bien débouler. Mise en scène grotesque qui agaçait réellement Dante. Tous des crétins.



_________________
Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp) Dante_11
Revenir en haut Aller en bas
Laerte Capuleti

Laerte Capuleti

Messages : 25
Date d'inscription : 31/05/2011

Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp) Empty
MessageSujet: Re: Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp)   Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp) Icon_minitimeLun 13 Juin - 20:24

Plus les choses progressaient, plus l'italien se disait qu'il ne l'appréciait pas, ce bouffon. Exubérant, totalement insouciant, pas du tout gêné, avec une éducation visiblement à refaire, bruyant, déplacé... Tout ce qui faisait qu'il considérait certaines personnes comme une nuisance absolue, et tout ce qui à la fois fait qu'il ne voit pas ses propres défauts. En société, il est tout l'inverse, snob par défaut, mais lorsqu'il se permet de laisser tomber la pression, il lui ressemble en beaucoup de points. Peut être un peu trop pour qu'il ne l'admette. Mais pour le moment, il avait été traîné contre son gré dans un lieu qu'il n'appréciait que guère, et se retrouvait avec deux parfaits inconnus, et Dieu sait que les inconnus, il ne les encadre que moyennement quand lui même est d'une humeur parfaitement exécrable et sans aucun état d'âme.

Et pour le moment, mauvaise humeur chronique et assumée oblige, il regardait l'abruti rire de bon cœur en se demandant si il attendait un petit peu avant de lui rentrer les chandelles là où le soleil ne brille jamais. D'une part il n'a pas envie de se salir, d'une autre, cette chemise, elle a beau être toute simple, il y tiens, et ensuite la simple idée de devoir se lever et se casser les choses avec les trois gorilles derrière l'irrite deux fois plus et le cloue à sa chaise par la simple force de la flemme. Allez, retenons nous pour l'amour de la décence et du travail non fait.

Le rire de l'autre débile aussi, il l'énervait... En fait, il y avait beaucoup de choses qui l'énervaient, ce soir. Pour le moment il tenta simplement de se concentrer. Dîner d'anniversaire, on fête donc quelque chose. Vu les brochures sur les meurtres, ca a l'air d'avoir affaire avec les meurtres s'étant déroulés à Vérona. Et le jeu de cluedo... Le but de ce jeu, c'est quoi déjà...

- Si je ne m'abuse, le principe du cluedo, c'est bien de trouver qui est le meurtrier, non?

Pensivement, il passait bien ses ongles sur les pliures de son origami, les yeux dans le vague. Trois personnes, trois figurines à leur effigie, un mémorial sur les massacres, des brochures sur ces mêmes massacres... Il y avait sans doute une raison à cette stupide mascarade. Le cluedo étant placé au centre, sans doute qu'il y avait un lien avec tout cela, et sans doute que le cluedo était la clé de la compréhension de cette affaire.

- L'un de nous a-t-il eu sa part à jouer dans les massacres de Vérone?

Il ne savait absolument pas. Mais pour le moment, il cherchait surtout à comprendre. Soit les deux avaient des indices à lui donner, et peut être qu'ils comprendraient plus vite, et que donc lui pourrait rentrer terminer ses comptes rapidement, soit l'un des deux avait eu une participation plus que... active, et alors avec un peu de chances une expression faciale ou dans ses paroles lui apprendrait quelque chose, et soit, troisième option, il avait faux sur toute la ligne, mais au moins ca lui permettait d'être éclairci dessus, et surtout d'empêcher la conversation dégénérer vers une dispute de gosses, un combat pur et dur, ou bien un silence boudeur.

_________________
Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp) Signlaerte
Revenir en haut Aller en bas
Boris Tosoni

Boris Tosoni

Messages : 11
Date d'inscription : 06/06/2011

Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp) Empty
MessageSujet: Re: Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp)   Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp) Icon_minitimeLun 27 Juin - 5:41

Je n'aurais jamais pensé m'amuser autant ! Il faudra que je pense à remercier comme il faut la personne qui ma invité à cette joyeuse petite fête d'anniversaire ! Je pouffa de rire au surnom que me donna le type barbant. ''Jocker'' ... Uhm j'aime bien sa sonne plutôt pas mal ! Je me leva et attrapa la bouteille de champagne, je m'exclama en faisant un large sourire à mes camarades de tables.

-Allez tirez pas ces têtes ! C'est une fête d’anniversaire après tout alors amusez vous !


J'éclata de rire de nouveau quand le Blanco me demanda de parler normalement. Je me servit un verre de champagne tout en lui lançant un petit regard de défit. Je trempa mes lèvres dans le doux breuvages. Uhm .. je vois que notre hôte à penser à moi, un léger gout de cuivre .. le même gout que vous pouvez avoir en léchant une de vos plais. M'enfin le peut qu'il y avait me mis juste l'eau à a bouche .. ce qui est plutôt mauvais pour les autres. un frisson me parcourue et mon regard perdit toute sa gaîté. Je retourna m’asseoir sans un mot. Au même moment, j'entendit le bourge parlé du jeux cluedo et que l'un de nous avez surement quelque chose à voir avec le massacre. Je faisait tourner le champagne dans ma verre et esquissa un petit sourire.

-Tu pense ? ...


Me contentais je de dire. On pouvait remarquer à voix que quelque chose m'irrité. J'avais faim .. de plus en plus faim. Et quand j'ai faim, je suis plutôt désagréable et violent. J'attrapa mon pion, et me mis à jouer avec, mon sourire s'élargie, je me leva de table et alla prendre ceux des autres. Je retourna ensuite à ma place et continua un moment à jouer avec les pions. Soudain, je les balança et ils allèrent s'écraser sur le mur. Je poussa un long grognement.

-Bon je commence à me faire chier la ...


Je sentait une certaine pulsion monter en moi, c'était pas bon .. pas bon du tout. Je pris mon visage dans mes mains et tenta de me calmer. Je ne pense pas que notre hôte apprécie que je tue les autres invité ... ou peut être est-ce ce qu'il attend. Je devais tout de même garder mon calme et me contrôler un maximum.
Revenir en haut Aller en bas
Queen of Misery

Queen of Misery

Messages : 4
Date d'inscription : 10/06/2011

Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp) Empty
MessageSujet: Re: Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp)   Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp) Icon_minitimeMar 28 Juin - 11:49

Misery avait été surnommé Reine de la misère. Pourquoi? Eh bien, il valait peut-être mieux ne pas le savoir. On ne se connaissait guère son identité, tout ce qu'on savait d'elle, c'était qu'elle oeuvrait pour le maitre, depuis pas mal de temps. Les motivations de sa collaboration demeuraient obscures, même pour ceux et celles avec qui elle travaillait. La voiture dans laquelle , elle siégeait, s'arrêta alors à l'endroit où le maitre avait fixé le plateau du jeu. Elle écoutait , via des micro, la conversation entre les convives. Elle était quelque peu agacée que l'amant du rouge ne fasse pas preuve de plus de cachotteries. Elle s'amusa intérieurement du snob se comportant comme un enfant agacé. Quant au larbin, il avait lâché un merde: agacement ou découverte qu'un des noms de victimes était un de ses proches. Le téléphone sonna. Misery décrocha. Elle écouta attentivement les ordres puis elle descendit de la voiture, tenant toujours ce téléphone étrange d'une main. Elegante, elle mettait un point d'honneur à être toujours "tendance". Sa démarche était quasi celle d'une sirène, sans la queue de poisson.

Elle s'avança tout prêt des convives. Un sourire aimable effleura ses lèvres.


" Bonsoir, le Maitre vous prie d'excuser son retard. Il a eu un petit empêchement de dernière minute et il espère bien que vous appréciez le dîner."


La demoiselle frappa dans ses mains.

" Il y a une restauration spéciale pour quelqu'un car voyez vous cette personne a un palais délicat, le maitre ne veut pas froisser cette personne-là."

ELle s'approcha de Laerte, le toisa, tourna autour , le jaugeant, avec une petite moue de gamine. Elle lui fila alors le téléphone. A l'autre bout du fil le maitre dit

" Bonsoir Monsieur Capuleti, j'espère que vous passez un bon moment. Si je vous appelle, c'est pour une histoire de dette à payer et vous allez passer à la caisse. Voyez-vous parmi les personnes ici présente, quelqu'un voudra vous tuer."

Le même manège fut répéter pour Dante . Pour dante, il yeut un ajout de commentaire :

" Tâche de ne pas finir comme qui tu sais".

et aussi pour Boris sauf que pour Boris , l'homme murmura à son interlocuteur via le téléphone.

" Sois sage, mon garçon, sinon tu devras repartir dans un endroit que tu connais bien et cette fois, je ne pense guère que tu en sortiras ...disons que tu risque d'en sortir plus différent que maintenant"*

Allusion au passé où Boris avait été amené dans cet endroit où il fut transformer un vampire. Mettant le haut parleur, la voix reprit au téléphone.


" Oh mais, il y a un invité surprise qui risque d'arriver. Je dois dire qu'il est venu trop ponctuellement du coup nous avons dû l'endormir"


La demoiselle raccrocha et leur indiqua le bord du fleuve. Là dans les eaux tumultueuses, quelqu'un flottait..Une silhouette dont le visage aux traits crispées témoignaient d'une grande peur. La silhouette était morte..C'était un homme, à peine entré dans l'âge adulte. MIsery contempla le corps sans vie, un moment, du coin de l'oeil, elle regarda les convives. Elle dit seulement


" Il va falloir passer à table messieurs..La soirée risque d'être longue"


Et sur ces paroles, la jeune femme repartit dans sa voiture afin qu'on ne lui pose pas de question. Derrière elle, elle avait laissé entre les mains de Boris, l'histoire du petit chaperon rouge..Et le petit chaperon rouge..Avait le visage de Boris...dernière image, on voyait le petit "chaperon rouge boris" se faire dévorer. Boris serait il donc la prochaine victime? Et qui serait le meurtrier? Un des autres convives? Ou celui /celle qui avait noyé l'invité surprise dans les eaux du fleuve?
( A vous de jouer , action relancée, Misery n'est plus là, posez vous les bonnes questions ^^ et j'espère que ça vous aidera dans ce rp de groupe)
Revenir en haut Aller en bas
Dante Feroveccio

Dante Feroveccio

Messages : 50
Date d'inscription : 06/06/2011
Age : 30

Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp) Empty
MessageSujet: Re: Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp)   Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp) Icon_minitimeVen 22 Juil - 12:45

" L'idéal du calme

est dans un chat assis."
            Jules Renard.

    ___________________________________________________________________________________________

    Une soirée bien glauque que celle ci. Dante ne pouvait pas nier que tout cela l’inquiétait. Il avait beau tenter de chasser tout doute de son esprit, celui ci subsistait. Une sorte d’instinct inébranlable qui ne semblait pas prêt à plier. Après avoir regagner sa place, il s’était contenter d’observer ce chat, presque opportun en une telle situation. Dante lui en voulait presque d’être si détendu. Cela semblait si facile pour lui. Remarque, cela n’avait rien d’étonnant. Après tout, il ne risquait pas grand chose. Quoi que. Vérone était une ville surprenante, et bien plus encore.

    Le jeune homme aux cheveux blond finit par briser le silence en une annonce tout à fait pertinente. Dante laissa glisser son regard vert émeraude sur le jeu de cluedo au centre de la table. Un tic anima ses lèvres et s’évanouis aussitôt. Il avait raison, quelqu’un ici devait avoir quelque chose a se reprocher, mais n’avait pas voulu cette confrontation. Lui aussi s’était retrouvé coincé là comme une sorte de peine capitale le condamnant à tomber le masque. Dante fronça les sourcils et son regard se tourna instinctivement vers le « jocker », comme il l’avait ainsi surnommé.

    Vous connaissez sans doute cet instinct, cette conviction qui vous envahis lorsque vous êtes persuadé d’avoir trouvé la réponse que vous cherchiez depuis longtemps. Ce fût la même chose qui s’empara du jeune italien en cet instant. Si Le blondinet était sur la bonne piste, le coupable en question ne pouvait-être que le bouffon. Après tout, il était bien trop détendu pour quelqu’un qui vient de se faire enlever, le blond n’aurait pas commis l’erreur de les mettre sur la voie s’il avait quelque chose a se reprocher, et Dante savait pertinemment que lui même n’était pas un meurtrier.

    « Mouis…moi je prends un jocker »

    Lança t-il d’une voix glaciale chargée d’une ironie certaine sans perdre le visage de Boris du regard. Un jeu de mot de circonstance qui témoignait largement de ses soupçons. Il esquissa un sourire carnassier, étirant faiblement le coin de ses lèvres.

    « Une soirée d’anniversaire hein ? Tu crois que ça sera ta fête ? »

    Rétorqua Dante plus mesquin que jamais. Sa réaction était étrange, mais de circonstance pour quelqu’un comme lui, impulsif au possible. Et encore, il était surprenant qu’il ne se soit pas jeté à son cou pour essayer de lui faire cracher le morceau par la force, lui accordant ainsi le bénéfice du doute, bien que le doute en question ne prenne pas grand place dans l’esprit du jeune homme. Il en avait même oublié le blondinet.

    C’est a ce moment là qu’une jeune femme aux allure de poupée de porcelaine fendit la barrière de gorilles sans mal, un téléphone ancien à la main. Dante haussa un sourcil, esquissant un sourire amusé, se foutant ouvertement de la gueule de la pauvre quatin.

    « Ah…notre hôte n’est visiblement pas à la pointe de la technologie »

    Fit-il remarquer simplement en un haussement d’épaule. Ce petit manège commençait à l’agacer. Il était crevé, avait un emploi du temps à préparer avant de se coucher, sans quoi, il pourrait clairement dire adieu à son emploi. Mais lorsque la communication fût établie à son intention, il fronça les sourcils. Parlait-il vraiment de son frère ? De quelle dette parlait-il ? Ce gars était vraiment taré. Mais avant d’avoir pu répliquer quoi que ce soit, la demoiselle indiqua le fleuve qui bordait le monument au mort. Le jeune homme y tourna son regard et aperçu un corps sans vie flottant à la surface, comme une sorte d’offrande. Faisait-il partie du menu ? C’était encore plus étrange.

    « Y’a un cannibale parmi vous ? »

    Lança t-il sitôt la demoiselle repartie. Reportant son regard vers le corps sans vie, il ne pu s’empêcher de ressentir un pincement au cœur. Tout ça lui faisait repenser à l’Ophélia du tableau.

_________________
Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp) Dante_11
Revenir en haut Aller en bas
Laerte Capuleti

Laerte Capuleti

Messages : 25
Date d'inscription : 31/05/2011

Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp) Empty
MessageSujet: Re: Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp)   Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp) Icon_minitimeMer 27 Juil - 8:05

Sa question lancée à la volée semblait avoir été rattrapée par le type aux cheveux argentés. Et à voir sa mine orageuse et rivée vers le troisième larron qui' l'agaçait religieusement, c'était le principal suspect. En y réfléchissant bien, lui même sait qu'il n'est pas plus impliqué dans ces massacres que tous ceux qui ont perdu et ont du dépenser des mille et des cents pour un enterrement décent et des obsèques qui ne feraient pas pitié. Or, la colère du type en face de lui, et l'irritation de l'autre semblaient montrer d'une part que l'énervé partageait ses soupçons, et n'avait donc rien à se reprocher, et d'une autre que l'irrité était le principal suspect.

Dans ce genre de cas, il y a toujours un bouc émissaire. Quand on est dans une situation de risques, de stress, d'angoisses, on se retrouve toujours dans un phénomène de groupe dirigé contre quelqu'un. Que ce soit l'autre bouffon l'arrangeait. A tort, il se ferait lyncher, et ca lui passerait les nerfs, à raison il se ferait lyncher et ca lui passerait les nerfs également. Et peut être qu'il chercherait plus loin pour voir pourquoi il a transformé tant de gens en steaks tartares. En fait, il s'en fichait un peu. Le seul souci étant qu'il ne tolérait pas qu'on touche aux membres de son clan, question de fierté familiale. Alors on touche aux Capuleti, on met en place la punition.

Mais avant d'avoir pu poursuivre, voilà qu'une poupée venait de se pointer avec un joli petit discours qui aurait sans doute du sonner dramatique si sans doute il n'avait pas été totalement insensibilisé à ca. Quand on vit 24/24 au milieu d'intrigues, de tentatives de manipulation, de meurtre, de descente aux enfers, une petite mise en scène mal mise en place ne l'atteindra jamais.

Chacun avait droit à une information. A lui de la partager ou pas. Pour lui, la petite mise en garde ne l'affecta pas. Pour s'élever il faut marcher sur les gens, et certains piétinés ne sont pas contents de leur sort. Il sait qu'il mourra probablement assassiné un jour ou l'autre, et ca ne l'atteint pas plus que ca.

Il tiqua par contre légèrement en voyant le cadavre, mais son visage n'a rien affiché. Ce qui le dérange, surtout, c'est que soit il est dans les pattes de véritables psychopathes, soit il se trouve embarqué dans un jeu suffisamment grave pour que le meurtre soit un moyen pour le protéger. Dans un cas comme dans l'autre, ca lui apprenait que si il était trop imprudent, il pourrait bien se retrouver avec un couteau dans la gorge. Avec indifférence, il scrutait les deux. Lequel voudrait le tuer? A moins que ce ne soit le gorille dans son dos qui le fasse.

- J'aime la viande, mais je n'ai jamais rien mangé de plus humain que du boeuf.

Les bras croisés, il était passé de la bouderie de gamin à la froideur calculatrice du chef d'entreprise. Quelque chose n'allait pas dans cette histoire, et mettre le doigt dessus serait peut être comme de poser le pied sur une mine, donc il fallait arrêter de jouer au gamin et se concentrer.

- D'où vient un tel raisonnement?

Pour sa part il n'arrivait pas à le suivre, alors au lieu de ne rien dire pour jouer les intelligents, il tentait de comprendre, peut être que lui aussi ca le lancerait sur une autre piste.

- Apparemment on ne pourra pas partir tant qu'on aura pas trouvé ou fait ce qu'ils veulent qu'on fasse. Autant s'y mettre, j'ai du boulot.

Il n'essayait même pas de paraitre sympathique. Froid, calculateur et efficace. Comme il l'était presque tout le temps, et comme il n'avait aucun intérêt à se faire ami-ami avec eux, il ne tentait pas de jouer la comédie du jeune fils de riche qui aimait profiter de la vie et faire tourner les têtes.

_________________
Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp) Signlaerte
Revenir en haut Aller en bas
Boris Tosoni

Boris Tosoni

Messages : 11
Date d'inscription : 06/06/2011

Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp) Empty
MessageSujet: Re: Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp)   Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp) Icon_minitimeMer 27 Juil - 9:27

L'insinuation du blanco ne me plus guère ... prendre un jocker hein .. pas de toute j'étais visé. Je ne me retint pas de lui lancer un regard menaçant. Le ton qu'il employait m'irrité, et je serais les poings et les dents pour retenir de lui sauter dessus. On se fusillait littéralement du regard, mais mes yeux se détournèrent a l'arrive d'une petit catin. Elle avait un visage plutôt enfantin mais qu'il ne laissait paraître aucune émotion. Alors c'est une fidèle de notre hôte ? Plutôt élégante pour une gamine tout de même. J'esquissa un sourire quand il mentionna le fait que l'un des hôtes avait un palais délicat. Ah oui ? tiens donc .. je me sens visé. En tout cas j'étais plutôt rassuré que notre hôte est pensé a moi et mon .. pseudo régime alimentaire.

Je suivit du regard la jeune fille qui s’avançait vers le sale blondinet. Elle lui tendit le téléphone, et attendit un moment surement le temps que le message soit transmit a celui ci. Les paroles que reçut mon .. ''très chère ami'' ne parut pas l'atteindre. Alors que quand ce fut le tour de Blanco, celui ci parut plus troublé par les message qu'on lui donna. Et bientôt ce fut à mon tour, ma gorgea se serra légèrement quand elle s'approcha de moi, je lui fit un léger sourire et pris le téléphone en main.

Aux paroles de notre hôte, mon regard ce figea dans une expression d'horreur, le souvenir de .. de cette endroit me donna la chaire de poule. Et de terribles images me revinrent. Moi dans cette pièce glaciale, ma mère venant me voir .. et moi la tuant sans pitié. Sans m'en rendre compte, je me mis a trembler légèrement, et je me mordit la lèvre inférieur a cause de l'une de mes canines plus aiguisé que la normal. Un léger filet de sang coula de ma lèvre que je m'empressa de lécher. Mon regard semblait perdue dans le vague. Il était absolument hors de question que je retourne dans cette endroit. Je resta assis sur ma chaise, n'écoutant qu'a moitié a présent les paroles des deux autre clowns. La jeune fille s'en alla, nous incitant a passer a table. Que devais je faire à présent ? .. restait sage m'a t'il dit .. cette ordure ne ma pas facilité la tache en même temps. Avec toute ces choses autour de moi pour stimuler ma soif, je n'étais pas dans la merde. Je poussa un long soupire, et me resservit une coupe de champagne. Je lança un regard aux deux autres, ils semblaient en pleine réflexion et prés a tout pour trouver ce qu'il trouver. Je lança d'une voix encore étrangler par la frayeur causé par les paroles de l'hôte.

-Je veux sortir d'ici ...


et le plus tôt serait le mieux, les gorilles derrière moi comme pour répondre a mes paroles, gonflèrent leur muscles. Je n'allais malheureusement pas pouvoir utilisé la force, ils étaient beaucoup trop nombreux se serait du suicide. Et puis dans cette histoire, je ne sais pas pourquoi, mais j'ai l'impression d'être une proie. Alors que d'habitude c'est plutôt moi le prédateur. C'est plutôt effrayant de me retrouver dans cette position, et j'ai comme qui dirait l'impression .. que .. je n'est que très peu de chance de m'en sortir indemne. Les autres devait surement trouver l'auteur des crimes de Vérona .. et j'étais bien sur l'un des coupables. Mais moi .. que devais je trouvé ? Que devais je faire pour pouvoir sortir d'ici ? Je n'arrivais pas a trouver ne serait ce qu'un début de réponse. Je me pris la tête entre les mains et poussa un grognement féroce.

-J'en est vraiment marre !


Je me levais de ma chaise, envoyant celle ci voler sur le sol. Je me mis a faire les sang (edit: cent lol) pas, ayant absolument besoin de me calmer d'une quelconque façon. La panique commença a ma gagner petit à petit, ce n'était pas bon .. vraiment pas bon ! En plus de cela pas moyen de réfléchir avec les deux autres qui me fixe et porte des doutes sur ma personne. c'est comme ci une corde se resserrait au fur et à mesure au tour de mon cou.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp) Empty
MessageSujet: Re: Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp)   Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Dîner de joyeux anniversaire qui n'en était pas un (pv les trois personnes ayant reçu un mp)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Il était une fois la légion [DVDRiP]Guerre
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vérona :: I Luoghi di dolore :: Il monumento per le famiglie-
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser